Accueil International Près de 40% des actionnaires du groupe MTN désapprouvent le plan de...

Près de 40% des actionnaires du groupe MTN désapprouvent le plan de rémunération des dirigeants

361
PARTAGER
Direction MTN Guinée

 (Agence Ecofin) – Environ 40% des actionnaires du groupe MTN ont désapprouvé en Assemblée Générale, la résolution relative au niveau de rémunération des dirigeants de l’entreprise sud-africaine. Parmi ceux qui ont voté, seulement 62,2% ont marqué leur accord. Si le niveau demeure important, c’est moins bien que les 67,5% d’avis favorables obtenus en mai 2016.

Au sein de l’équipe dirigeante de l’opérateur sud-africain, on fait savoir que le message est passé. « Nous avons pris note du résultat du vote des actionnaires sur la politique de rémunération de MTN lors de la 22ème assemblée générale annuelle tenue le 25 mai 2017. Nonobstant le fait que la résolution a été approuvée, nous engagerons des discussions avec ces actionnaires sur la question », a fait savoir Chris Maroleng le directeur des affaires corporatives chez MTN, selon des propos rapportés par des médias locaux.

Le groupe a réalisé en 2016 son premier résultat net négatif depuis très longtemps, avec des performances financières plombées par des pertes sur transactions de change, le résultat négatif de ses activités de services digitaux, notamment chez AIG Group (Jumia) et Iran Internet Group, mais aussi l’amende que le groupe a dû payer au Nigéria.

Dans son rapport 2016, il ressort que seul le PDG Phuthuma Nhleko a touché des bonus : une enveloppe de 38,2 millions de rands, à laquelle il faut ajouter un salaire de 30 millions de rands, soit un total équivalent à 5,2 millions $.

Le groupe explique que cette rémunération particulière s’explique par la délicatesse de la mission qui avait été assignée à Mr Nhleko, ancien dirigeant du groupe appelé à la rescousse pour gérer la crise nigériane et négocier une amende de 5,2 milliards $, qui s’est soldée finalement par une note de « seulement » 1,65 milliard, soit une économie potentielle de 3,6 milliards $ gagnée sous le leadership de Phuthuma Nhleko.

Rappelons que MTN n’est pas la seule entreprise du Johannesburg Stock Exchange, dont la rémunération du top management, dérange certains investisseurs. D’autres groupes comme The Forschini Group qui est spécialisé dans la grande distribution des vêtements, a vu ses actionnaires rejeter le plan de rémunération de ses dirigeants à hauteur de 41,7%.

Source: Ecofin

 

Print Friendly, PDF & Email