Accueil Actualités Procès des journalistes : verdict attendu le ‘’3 mai ‘’prochain

Procès des journalistes : verdict attendu le ‘’3 mai ‘’prochain

85
PARTAGER
photo agp

« Comme par hasard » les trois journalistes guinéens poursuivis pour tentative d’escroquerie et chantage par la Société de Brasserie Guinéenne (SOBRAGUI) seront situés sur leur sort le 03 mai 2016, journée mondiale de la liberté de la presse.

Ce rendez-vous est fixé à la suite de l’audience du mardi 26 avril 2016 au Tribunal de première instance de Mafanco (TPI) dans la commune de Matam. Les débats sont clos dans l’affaire dite «tentative d’escroquerie » à l’endroit du patron de la Société de Brasserie de Guinée (Sobragui), après plusieurs journées de procès.

Dans son réquisitoire, le procureur du TPI de Mafanco a demandé au président du tribunal de condamner Alsény Macié Fofana du journal ‘’La Nouvelle Ere’’, Don de Dieu Agossou de ‘’La Nouvelle’’ et Ibrahima Sory Bangoura de ‘’La Logique’’, à six mois de prison ferme pour délit constitué.

 Sur les circonstances de l’arrestation de leurs clients, les avocats de la défense ont fait savoir que ces journalistes étaient partis voir la SOBRAGUI pour recouper une information qu’ils détenaient.

«Ils ont mené de manière professionnelle leur enquête qui a révélé des doutes réels  sur certains produits de cette société. C’est cette révélation dérangeante sur certains produits de la SOBRAGUI qui a amené celle-ci à poursuivre et   et obtenir l’arrestation de nos clients. Elle l’a fait sans doute pour faire taire les journalistes qui pouvaient révéler les nombreux dangers qui guettent désormais les consommateurs», ont-ils déploré.

La date du 03 mai est devenue un évènement mondial pour les medias et les organisations de défense des droits de la liberté de la presse  grâce à l’Assemblée générale des Nations Unies du 20 décembre 1993.

Elle  permet de  célébrer les principes fondamentaux de la liberté de la presse, évaluer les avancées de la liberté de la presse, défendre les médias contre les atteintes à leur indépendance, se souvenir des journalistes tués dans leur mission.

La justice guinéenne veut- elle tenter l’expérience d’en faire un jour où des journalistes vont en prison ? La date du 03 mai pourrait porter bonheur au trio qui risque six mois de prison ferme.

 

Repère 

En 2016, la Journée mondiale de la liberté de la presse coïncide avec trois évènements marquants :

  • Le 250ème anniversaire de la première loi sur la liberté d’information qui couvre la Suède et la Finlande actuelles ;
  • Le 25ème anniversaire de l’adoption de la Déclaration de Windhoek sur les principes de la liberté de la presse ;
  • Le début d’un nouveau cycle de 15 ans pour les nouveaux Objectifs de développement durable (ODD).

Aliou Barry pour lecourrierdeconakry.com

 

 

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email