Accueil Actualités Santé La réapparition du virus Ebola en RD Congo inquiète les survivants de...

La réapparition du virus Ebola en RD Congo inquiète les survivants de cette maladie en Guinée

136
PARTAGER

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a affirmé le mardi 1er mai 2018, de la réapparition du virus Ebola dans le Nord-ouest de la RD Congo (RDC). Cette déclaration de l’OMS inquiète les survivants de cette épidémie en Guinée/Conakry.

Interrogé ce samedi 12 mai 2018, le Président du Réseau des Associations des survivants d’Ebola de Guinée, Dr Mamadou Oury Diallo a exprimé ses inquiétudes suite à cette résurgence d’Ebola.

Dr Mamadou Oury Diallo êtes-vous inquiet de la réapparition de l’Epidémie hémorragique à virus Ebola en RD Congo ?

Dr Mamadou Oury Diallo : Oui nous sommes inquiets, étant donné que le virus Ebola a eu a frappé la République de Guinée et nous savons combien de fois cela à causer d’énormes dégâts dans notre pays. Mais quelques parts nous sommes optimistes.

Vous êtes optimistes par rapport à quoi ?

Nous sommes optimistes parce que tout simplement nous sommes en train de participer dans des activités où nous voulons prévenir que de guérir Ebola en République de Guinée. Donc, nous sommes optimistes et nous veillons au grain sur les survivants mais aussi en appuyant l’Etat guinéen en tant que réseau national des survivants d’Ebola pour qu’il n’y ait résurgence d’Ebola dans notre pays.

La RD Congo de nouveau frappée par Ebola, quelle stratégie doit adopter ce pays pour vaincre cette épidémie ?

D’abord je demande aux autorités de la RD Congo de faire appel à Dr Sackoba Keita Directeur de l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire, qui est un commando de la dernière génération et qui a booster Ebola en Guinée. Donc, l’ANSS est mieux placée pour donner une bonne stratégie à la RD Congo parce qu’ils ont passé de plusieurs stratégies notamment le cerclage pour vaincre Ebola. Quant à nous les survivants, nous demandons aux survivants de la RD Congo de se battre et de passer le message qu’il faut à la population surtout adopter les mesures hygiéniques.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a affirmé que le risque de propagation de l’épidémie d’Ebola déclarée mardi dans le Nord-ouest de la RD Congo (RDC) est « élevé » et qu’elle se préparait au « pire des scénarios ».

« Nous sommes très préoccupés et nous nous préparons à tous les scénarios y compris au pire des scénarios », a déclaré lors d’un point de presse à Genève Peter Salama, chargé de gestion des situations d’urgence de l’OMS.

C’est la neuvième fois que la RDC est touchée par ce virus depuis 1976, première apparition d’Ebola dans cet ex-Zaïre. La dernière épidémie en date enregistrée par le pays a eu lieu en mai 2017 à Aketi, une zone isolée de la province du Bas-Uélé dans le Nord-est du pays où elle avait officiellement fait 4 morts.

Propos recueillis par Oumar M’Böh pour lecourrierdeconakry.com

+224 622 624 545/666 369 744

[email protected]     

Print Friendly, PDF & Email