Accueil Femmes REINSTAURATION DE LA POLYGAMIE : Qu’en pense Moussa Yéro Bah ?

REINSTAURATION DE LA POLYGAMIE : Qu’en pense Moussa Yéro Bah ?

83
PARTAGER
Moussa Yero Bay

Au nombre des textes que les députés guinéens sont amenés à examiner durant la session des lois en cours, il y a le code civil qui devrait subir un certain nombre d’amendements. En particulier, il est envisagé qu’en ce qui concerne le mariage, le régime de la polygamie, jusqu’ici prohibé, fasse son retour. Justement, vu le silence relatif  et la passivité avec lesquels la gent féminine accueille la perspective du retour de cette disposition, nous avons recueilli le point de vue de notre consœur, Moussa Yéro Bah, journaliste à la radio Espace FM, par ailleurs présidente de l’ONG Femmes, Développement et Droits Humains en Guinée (F2DH). Il ressort de ses propos qu’elle relève et dénonce la contradiction dont se couvre la Guinée qui, d’un côté, dit promouvoir les droits des femmes et de l’autre, voudrait tout de même restaurer la polygamie. Mais au-delà, notre consœur elle-même n’est pas particulièrement remontée contre les amendements.

Tout d’abord, elle pense qu’à la base c’est une bonne chose que de vouloir réviser les lois

C’est très bien de retravailler nos textes de lois qui sont quelquefois caducs ou même en déphasage avec les besoins du moment.

Mais pour ce qui est du cas particulier de la polygamie, jadis proscrite par la version précédente du code civil guinéen, Moussa Yéro voit dans la démarche visant à sa réinstauration quelque chose de contradictoire de la part des autorités guinéennes

C’est un peu contradictoire. Promouvoir les droits de la femme et légaliser la polygamie. C’est un recul par rapport au droit existant, parce que notre pays a ratifié en 1982, la Convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des Femmes (CEDEF). La Guinée est par ailleurs depuis 2012, partie au Protocole relatif à la charte africaine des droits de l’Homme et des Peuples (Protocole de Maputo) qui prône la monogamie comme régime préféré de mariage.

Elle voudrait cependant se consoler avec la liberté que les époux ont de choisir le régime qui leur convient. En effet, dans son article 282, le nouveau code civil prévoit les régimes de la polygamie, de la monogamie et de la polygamie limitée.

D’autre part, si notre consœur pense que le retour de la polygamie peut procéder d’une bonne intention, elle regrette toutefois qu’il n’y ait pas eu suffisamment de débat autour de la question

Je pense que le débat ne devrait pas se limiter au ministère de la justice et à l’Assemblée Nationale. On devrait l’élargir de sorte à toucher plus de femmes dans le pays. En tout cas, cela arrange les hommes, à commencer par nos responsables au plus haut niveau qui faisaient déjà fi de l’interdiction de cette pratique.

Enfin, au sujet de l’argument selon lequel la polygamie pourrait aider certaines femmes à trouver un époux, Moussa Yéro ne semble pas particulièrement convaincue

Vous croyez qu’en légalisant la polygamie, il y aura plus de mariages ? Cela m’étonnerait fort. En attendant, ceux qui veulent aller vers la polygamie, y vont déjà. Ils ne demandent même pas l’avis de leur première épouse parfois. Aux femmes de voir ce qui les arrange et de prendre leurs responsabilités. Le plus important, c’est de connaitre ses droits et de se conformer à ses propres valeurs

Ibrahima Kindi BARRY

631 970 404

Source: Le djely.com

Print Friendly, PDF & Email