Accueil Actualités Retour sur la marche de l’opposition : « Nous voulons le départ d’Alpha Condé »

Retour sur la marche de l’opposition : « Nous voulons le départ d’Alpha Condé »

291
PARTAGER

L’opposition guinéenne a organisé une marche pacifique le mardi 16 août 2016 pour dénoncer la gouvernance du président Alpha Condé à la tête de la Guinée depuis 2010. Cette marche s’est déroulée sur l’axe Bambeto-Hamdallaye pour déboucher à l’esplanade du Stade du 28 septembre. Tous les membres de l’opposition dite républicaine a pris part à cette marche.

Arrivée sur les lieux, M. Aboubacar Sylla, président de l’Union des forces de changement (Ufc) et porte-parole de cette opposition, a dans son discours, rappelé l’affaire des 157 morts du Stade du 28 septembre, en 2009, sous le régime de la junte dirigé par le capitaine Moussa Dadis Camara, avant de prendre la parole en ces termes : « Chers compatriotes, personne ne vous a donné un franc pour venir ici. Aucun membre de l’opposition n’a mis des bus pour vous transporter. Personne ne vous a promis des postes de responsabilité ou des marchés publics mais vous vous êtes déplacés massivement pour venir remplir l’esplanade du Stade du 28 septembre parce que vous croyez aux idéaux qui sont défendus par l’opposition. Vous êtes venus massivement aujourd’hui parce que les guinéens comprennent chaque jour un peu plus que ce régime est un régime qui ne fait pas leur valeur, c’est un régime de dictature, de clans, un régime communautariste, de copain, de copine et de cousin. C’est une République affairiste dont l’objectif est d’amener les guinéens à plus de division et de guéguerres. Et c’est pour cette raison que vous êtes ici et pour qu’il y ait changement. » Il a conclu ses propos en invitant les manifestants à répéter après lui le slogan ‘’Alpha démission’’, à plusieurs reprises.

Mouctar Diallo, président des Nouvelles forces démocratiques (Nfd), s’adressant aux manifestants, a déclaré en ces termes : « Le président Alpha Condé avait dit qu’il a dédié son mandat aux femmes et aux jeunes. Mais aujourd’hui est-ce qu’il vous a donné du travail ? Qu’est-ce qu’il a fait pour vous les jeunes ? Qu’est-ce qu’il a fait pour les femmes ? » Et aux manifestants de répondre en chœur : « Rien » Poursuivant ses propos, l’honorable Mouctar Diallo enfonce le clou en ces termes : « Le peu de jeunes qui travaillaient, il les a réduit au chômage en chassant toutes les sociétés minières qui employaient ces jeunes. Pourtant, ces sociétés minières avaient prévu d’employer plus 100.000 jeunes. Mais aujourd’hui tous les jeunes ne cherchent qu’à quitter le pays parce que ce régime ne fait rien pour eux. C’est cela la raison pour laquelle nous demandons la démission d’Alpha Condé. »

Dr Faya Millimouno, président du Bloc Libéral (BL), a d’abord demandé aux animateurs de faire écouter l’artiste Tiken Dja Fakoly dans sa chanson ‘’Le pays va mal’’. Ensuite, il a prononcé son discours pour dénoncer toutes les incohérences et le manque de justice dans notre pays. « En Guinée les gens sont malades à cause des ordures. Quand vous allez dans les hôpitaux publics vous trouverez les gens malades à cause des ordures. Aussi, le président Alpha Condé avait promis la gratuité de la césarienne, mais c’est tout à fait le contraire. On fait payer les femmes qui viennent accoucher par césarienne. Un autre point, ce sont les voyages de koro ; ils coûtent énormément à la Guinée, plus d’un million de dollars sans compter les frais des hôtels où il séjourne lorsqu’il est à l’étranger. Alors qu’avec cet argent on pourrait mieux les utiliser pour le bien-être de nos populations. Regardez seulement, nos routes sont complètement défoncées, de Conakry jusqu’à l’intérieur du pays, et même devant Sékhoutouréya. Alors il faut que cela change et c’est la route pour laquelle nous demandons le départ d’Alpha. » Parlant de la justice guinéenne, le président du BL note que cette justice se déclare incompétente lorsqu’il s’agit d’un leader de la mouvance. Mais quand il s’agit d’un de l’opposition, elle est compétente.

Elhadj Papa Koly Kourouma et Alhousseyni Makanera, tous deux anciens ministres d’Alpha Condé, ont dénoncé la mauvaise gouvernance du président Alpha Condé. « Aujourd’hui le peuple de Guinée souffre et cette souffrance ne connait pas ni soussou, ni peulhs ni malinké et encore moins les forestiers. C’est pourquoi nous demandons le départ d’Alpha Condé », ont-ils déclaré.

Plus de 2000 agents des forces de défense et de sécurité ont été déployés sur toute l’étendue de la ville de Conakry. Cela est du aux efforts conjugués entre autorités des forces de l’ordre et membres de la commission d’organisation de la marche. Malheureusement, sur le chemin du retour, les forces de l’ordre aurait bloqué le passage des manifestants à Bambeto entrainant un mort et des blessés.

Marc Sarah

Print Friendly, PDF & Email