Accueil Actualités Santé : «1,5 milliard d’hypertendus sur l’ensemble de la planète »

Santé : «1,5 milliard d’hypertendus sur l’ensemble de la planète »

63
PARTAGER
photo femme actuelle

Le 14 mai de chaque année est célébré la journée mondiale de lutte contre l’hypertension artérielle. C’est en prélude à cette journée que la Société Guinéenne de Cardiologie (SOGUICAR), a animé une conférence de presse, ce vendredi 13 mai 2016, à la maison de la presse de Coléah, avec pour thème ‘’ l’hypertension  artérielle’’.

Entouré de ses collègues cardiologues, le conférencier Pr Dadhi Baldé, a indiqué qu’il existe dans le monde un milliard d’hypertendu, et, dit-il : « les prévisions de l’Organisation mondiale de la santé, démontrent que si rien n’est fait d’ici à 2025, nous auront 1,5 milliard d’hypertendus sur l’ensemble des pays de la planète.

C’est pourquoi, poursuit-il : « Le but de cette journée est de sensibiliser les populations et les autorités sur l’importance de l’hypertension artérielle, la gravité des complications, le traitement et la prévention de cette maladie. Car elle est l’une des affections chroniques les plus fréquentes », a expliqué Pr Baldé.

Le Pr Baldé affirme qu’au cours des prochaines années, cette maladie pourrait affecter plus de 40% de la population. « On estime que près de 150 million d’africain vont être hypertendus, faisant de cette région l’une des plus exposée au monde. En Guinée, l’hypertension artérielle constitue la première cause d’hospitalisation au service de cardiologie de l’hôpital Ignace Deen avec 52,8 % des cas. Elle est le principal facteur de risque retrouvé chez les patients présentant une crise cardiaque ou un accident vasculaire cérébral », a confié le cardiologue.

Il a par ailleurs indiqué que trois unités de cardiologie ont été ouvertes dans trois Hôpitaux du pays à Labé, Kankan, et Faranah avec la mise en place d’un programme national de lutte contre les maladies non transmissible, au sein du quel existe un volet hypertension et maladie cardio-vasculaire. Et qu’à l’échelle nationale, les résultats de l’enquête réalisée au sein de la population, en 2015,  indiquent une prévalence globale de 29.9%. Parmi cette population, 76% des sujets ignoraient leur hypertension artérielle, 35% le savaient et 16% des sujets traités avaient une tension artérielle contrôlée.

Le conférencier a en outre invité les populations à la pratique régulière de sport et un strict contrôle des aliments afin d’éviter la maladie.

Nantènin Traoré

 

Print Friendly, PDF & Email