Accueil Actualités Santé Santé : Les leaders religieux s’engagent pour la planification familiale !

Santé : Les leaders religieux s’engagent pour la planification familiale !

148
PARTAGER

La planification familiale est au cœur d’un atelier de formation de deux jours à Conakry. C’est une initiative du groupe des religieux pour la santé, la paix et le développement de Guinée.

Cet atelier a démarré ce mardi 8 mai 2018 au Centre Islamique de Donka en présence des leaders religieux venus des cinq communes de Conakry ainsi que des responsables du secrétariat général des affaires religieuses. Il a pour thème « Recueil d’information sur la planification familiale selon nos religions ».

Selon la présidente des femmes Ouléma de Guinée et coordinatrice des associations des femmes musulmanes de Guinée, Hadja Mariama Sow, au cours de cet atelier, il sera question de faire une comparaison entre les écritures du Saint Coran et les textes élaborés par le ministère de la santé en matière de planification familiale.

  » Nous avons voulu regroupé tous les imams, toutes les associations les sensibiliser pour qu’ensemble nous puissions nous donner la main faire un argumentaire, c’est à dire un document en premier lieu la santé de la mère et de l’enfant, parce que c’est la mère qui donne la vie. C’est pour cette raison que nous nous sommes dit que le ministère de la santé, celui de l’action sociale et le secrétariat des affaires religieuses vont nous encadrer pour que nous puissions développer ce thème selon la volonté de Dieu ».

C’est le secrétaire général adjoint du secrétariat des affaires religieuses, Elhadj Karamo Diawara a saisi l’occasion pour exhorter les participants à interpréter fidèlement les hadis de l’Islam.

 « notre responsabilité, c’est de veiller, gérer et coordonner l’ensemble des activités religieuses en République à caractère islamique ou chrétien. il ne faut jamais mal interpréter le Coran; il faut dire réellement ce qui est écrit dans le Coran et ce que le Prophète Mohamed paix et salut sur lui sur la planification familiale et on se limite à ça. on utilise pas le Coran pour des fins politiques ni sociales, ni régionales ni ethnique; le Coran c’est Dieu, la Religion également c’est Dieu ».     

D’autres rencontres sont prévues dans les régions administratives mais avant, les participants à cet atelier  iront sensibiliser dans leurs communes respectives sur la planification familiale.

Oumar M’Böh pour lecourrierdeconakry.com    

Print Friendly, PDF & Email