Accueil Actualités Soldats guinéens tués à Kidal: « leurs noms seront à jamais inscrits...

Soldats guinéens tués à Kidal: « leurs noms seront à jamais inscrits dans les glorieuses pages de l’histoire de la lutte contre le terrorisme » (BL)

101
PARTAGER
Dr Faya Millimouno, président du Bloc Libéral

« Il ne faut pas oublier que religieux n’est pas plus synonyme de saint que soldat ne l’est de héros» Pierre Reverdy

Le Bloc Libéral (BL) a appris avec consternation la nouvelle de l’attaque perpétrée par les terroristes contre un contingent guinéen, basée à Kidal, au Mali. Ces braves militaires, qui font partie de la mission de maintien de paix au Mali, travaillent dans le cadre de la MINUSMA. Pour rappel, cette institution a été établie par le Conseil de Sécurité des Nations Unies, en sa résolution 2100, du 25 avril 2013.

 Cette attaque de la part des rebelles a causé (1) la mort du Capitaine Pépé Têoro, du Sous-lieutenant  Soua Bonamou, et de l’Adjudant-chef Ibrahima Soumah ; elle a aussi résulté en la blessure de trois Adjudants-Chefs: Ouo-Ouo Kolié, Alpha Oumar Diallo et Thierno Amadou Bah, tous  du Camp Kêmêbouremah (Kindia) ; l’adjudant-chef Alsény Yarie Conté est, quant à lui, porté disparu.

Le BL présente ses condoléances aux familles des victimes, au Ministère de la Défense Nationale, et à l’armée Guinéenne. Le parti se joint au peuple de Guinée dans sa prière afin que les blessés recouvrent rapidement leur santé et que le militaire porté disparu soit retrouvé sain et sauf.

Toutefois, bien que nous  déplorions cet incident grave, il reste à retenir que les militaires tombés au cours de cette ignoble attaque sont morts pour une cause noble : le maintien de la paix au Mali, face à la horde de terroristes sans foi ni lois qui veulent créer le chaos dans ce pays. Ils sont donc morts dans la grandeur sociale. Leurs noms seront à jamais inscrits dans les glorieuses pages de l’histoire de la lutte contre le terrorisme.

Le terrorisme est la peste de notre temps ;  il est la cause de l’instabilité actuelle qui menace la République du Mali et les pays limitrophes, comme la Guinée. Cette dynamique de terrorisme a déjà des effets négatifs sur le social et l’économie du Mali et, par ricochet, sur la sous-région ouest-africaine et tous les pays épris de paix, qui sont en quête de stabilité multidimensionnelle. C’est pourquoi, le BL demande à toutes personnes de bonne volonté de se joindre au concert des nations qui luttent contre ce vil fléau. La victoire contre ces anarchistes est certaine.

Le BL se fond et se confond avec le PEUPLE historique de Guinée ; le parti partage, en tout temps et tout lieu, les affres socioéconomiques et politiques de ce PEUPLE. Le parti œuvre inlassablement pour l’amorce de grands destins pour ce grand peuple qui dispose de grandes ressources.

Fait à Conakry, le 10 juin 2017

Le Bloc Libéral

 

Print Friendly, PDF & Email