Accueil Actualités Societé Routes: Le calvaire des usagers en cette période de grandes pluies

Routes: Le calvaire des usagers en cette période de grandes pluies

117
PARTAGER

En cette période de grandes pluies, les usagers de route sont confrontés à d’énormes difficultés à cause du mauvais état des infrastructures routières. C’est le cas de ceux qui pratiquent l’axe Kondébadou-Guéckédou sur la route nationale N°2 Conakry-N’Zérékoré (Guinée forestière).

Ce tronçon d’une distante de 35 kilomètres, fait subir un calvaire de deux à trois heures aux usagers empruntant les minibus, taxis et autres poids légers. Pour ceux des camions et autres engins lourds, c’est plusieurs jours de traversée pénible, a raconté Mamadi Condé un des fils ressortissant de la localité.

 « Nous avons été obligé de descendre de notre taxi 4 fois entre Kondébadou-Guéckédou à cause des bourbiers dans lesquels patinent véhicules et passagers » relate ce témoin du 28 août dernier.

En 2001 rappelle-t-il : « Pour la première fois, j’ai pratiqué la route Kondébadou-Guéckédou. 17 ans après, cet axe reste non bitumé et constitue toujours un véritable parcours du combattant pour ses usagers. Du régime Conté à celui finissant de Condé, le problème reste le même », a-t-il déploré.

La région forestière est le grenier de la Guinée, dit-on. Mais les produits agricoles de cette région s’écoulent difficilement sur Conakry, à cause du mauvais était de la route. Les bananes, surtout, pourrissent en cours de route, pendant les grandes pluies qui transforment le trajet Kondébadou-Guéckédou en bourbiers. D’autres conséquences fâcheuses sont à déplorer.

Pendant cette période, plusieurs axes routiers du pays sont aussi dans ce même état et les citoyens sollicitent l’intervention des autorités.

Oumar M’Böh pour lecourrierdeconakry.com

+224 622 624 545/666 369 744

[email protected]

Print Friendly, PDF & Email