Accueil Actualités Violences à Mali: des victimes témoignent

Violences à Mali: des victimes témoignent

69
PARTAGER

 

Les événements survenus dans la commune de Mali du vendredi 17 au Samedi 18 Juin 2016 ont fait plusieurs blessés graves. Nous vous livrons quelques témoignages de victimes.

Ibrahima Sory Souaré

 « Le samedi le gouverneur de région Sadou Keita était venu à Mali pour s’enquérir de la cause des violences qui sévissent dans la cité depuis ce vendredi matin. C’est ainsi que nous sommes sortis pour l’écouter. C’est en pleine concertation que les militaires sont venus tirer des rafales sur la population. Ils  ont blessé cinq d’entre nous. Les trois ont été amenés d’urgence à l’hôpital préfectoral de Mali et une autre personne et moi-même nus évacués sur Labé. Je ne fais pas parti des personnes qui sont sorties manifester. J’étais de passage pour aller en ville afin de récupérer un colis, mais comme le gouverneur avait débuté les concertations, j’ai décidé de m’arrêter un instant pour m’imprégner de la situation. C’est en ce moment que les militaires sont  venus ouvrir le feu sur nous »

 

Amadou Oury Dieng

«J’ai reçu une balle au genoux. Ce sont  les hommes du capitaine Issa Camara qui ont ouvert le feu sur nous par ce que nous dénonçons l’impunité et l’arrogance dans notre cité. C’est ainsi que j’ai reçu une balle à mon genoux droit pendant que je courais pour sauver ma vie. Nous sommes indignés face aux actes de barbarie que les militaires ont fait subir au chauffeur qu’ils ont passé à tabac. Selon eux, le chauffeur leur a barré le passage afin de les retarder alors que ce n’était pas le cas.  C’est de la barbarie »

  Alséni Diallo  

«  J’ai une fracture à la clavicule. Je n’ai pas la force de parler longuement. Ce que je sais, c’est un soldat qui a tiré sur moi à bout portant avec un sang-froid que je ne peux pas décrire »

 

Propos recueillis par Fatoumata Bah, correspondante à Labé pour le courrierdeconakry.com   

 

Print Friendly, PDF & Email