Accueil Actualités violences militaires de juin 2016 à Mali Yembering: Le procès a démarré...

violences militaires de juin 2016 à Mali Yembering: Le procès a démarré ce lundi à Labé.

67
PARTAGER

Comme annoncé, le procès longtemps attendu a démarré devant le tribunal militaire de Labé  ce vendredi 15 janvier 2018.

Tout d’abord, on a assisté à l’audience solennelle qui a connu trois discours a constaté sur place les reporters de la rédaction locale de votre quotidien électronique lecourrierdeconakry.com.

Ouvrant la valse des discours, le commandant Sekou Damaro Camara,  procureur militaire met tout le monde au même niveau d’information: « comme vous le savez, ce tribunal militaire rendait la justice comme cela ressortait des textes sous le contrôle de la cour suprême. Peut-on faire confiance à une justice rendue sous le contrôle d’une autre juridiction ? Voilà des raisons qui ont amené le législateur Guinéen à opérer des réformes majeures. C’est pourquoi, désormais vous avez une justice militaire qui est bien organisée » entame-t-il.

Il poursuit en disant que cette justice militaire est composée d’un tribunal militaire permanent ayant son siège à Conakry et de quatre tribunaux militaires à formation spéciale ayant leur siège au niveau de chaque région militaire. « Il s’agit du tribunal militaire à formation spéciale de Labé, le tribunal militaire à formation spéciale de Kindia, le tribunal militaire à formation spéciale de Kankan et le tribunal militaire à formation spéciale de N’zérékoré » ajoute le commandant Sekou Damaro Camara le procureur militaire.

Ensuite c’est l’avocat de la défense et porte-parole du bâtonnier maitre Lancinet Sylla et le président du tribunal de première instance de Labé Makoli Kemo Camara qui ont respectivement pris la parole. Dans un ton ferme, chacun d’eux a promis justice dans cette affaire.

De son coté, maitre Alpha Mariam Diallo avocat de la partie civile reste convaincu qu’il y aura une équité dans ce procès : « C’est l’audience solennelle qui vient d’avoir lieu. Vous avez entendu les discours qui sont de nature à encourager et à donner espoir à toutes les parties dans la mesure où j’ai retenu dans le discours du président de cette composition du tribunal dire que justice sera rendu et qu’il y aura une équité, il y aura une transparence et que toutes les parties constateront qu’il y a une véritable équité dans la conduite de ce procès » estime-t-il.

Il faut noter que c’est un monde fou qui a effectué le déplacement ce Lundi dans le but d’assister à ce procès.

Dans cette affaire le colonel Issa Camara, chef du bataillon d’infanterie de Mali a comme avocat principal Me Sidiki Bérété.

A suivre !

Bah Djenabou Labé, pour lecourrierdeconakry.com

Print Friendly, PDF & Email