Voici les acquis et perspectives du Ministère de la Jeunesse et de l’Emploi jeunes, selon le Ministre Mouctar Diallo

0
118

Le Ministre de la Jeunesse et de l’Emploi des jeunes, Mouctar Diallo était devant la Presse, ce lundi 4 mars 2019, à l’Hôtel Kaloum. Objectif, parler des acquis du département de la Jeunesse dont il dirige, également annoncé les perspectives.

Selon Mouctar Diallo, son ministère a pour objectif de baliser un parcours qui met l’accent sur le savoir-faire professionnel pour maximiser l’employabilité et l’esprit d’entreprenariat des jeunes. C’est pour cette raison que selon lui, le gouvernement a engagé des reformes favorisant la formation des jeunes en vue de leur autonomisation et leur participation effective au processus de développement.

Etant donné que le Président, Pr Alpha Condé a dédié son mandat aux jeunes et aux femmes, le Ministre Mouctar a affirmé que le Président est sur cette voie : « depuis 2011, il y a la création des institutions de micro-finance en faveur des jeunes, la formation de 1000 jeunes et le recrutement de 500 parmi eux par une entreprise de la place, la création de 100 groupements agricoles de jeunes dotés en engins agricoles, du projet Taxi-moto financé par FONIJ et qui a octroyé 140 motos sous forme de crédit dans les régions administratives du pays, du recrutement, de la formation et du déploiement de 480 jeunes diplômés pour appuyer les collectivités dans les domaines de la santé, de l’éducation et du développement communautaire, la création et l’accompagnement de 18 groupements dans le domaine de l’assainissement dans certains quartiers de Ratoma, le projet Booster les compétences pour l’Employabilité des Jeunes (BOCEJ), qui est l’un des plus grands projet du département du Ministère en faveur des jeunes. Il est financé à hauteur de 20 millions de dollars par la Banque Mondiale », a-t-il indiqué.
A en croire le Ministre, certaines infrastructures de jeunesse ont été construites, d’autres rénovées puis équipées : « Plus de 60 Maisons de jeunes à Conakry et à l’intérieur du pays ont bénéficié de cela ».
Pour Mouctar Diallo, les perspectives de son département sont prometteuses avec surtout le programme d’insertion socioéconomique des jeunes (INTEGRA) qui va contribuer à la prévention et à la limitation de la migration irrégulière et à la réintégration des jeunes : « le projet a été financé par l’Union Européenne à hauteur de 65 millions d’euros sur 4 ans et touchera directement 18 000 jeunes», a-t-il indiqué.
A suivre…

Oumar M’Böh pour lecourrierdeconakry.com

 

Print Friendly, PDF & Email