Accident d’un camion de la Société Bolloré à Dinguiraye, Fodé Maréga s’exprime

0
347

Un camion de la société Bolloré transportant du « cyanure » s’est renversé le dimanche dernier dans la préfecture de Dinguiraye. Quatre jours après l’accident, le député uninominal de cette circonscription rencontré ce mercredi 29 mai 2019 par notre reporter a donné son avis sur l’accident.

D’abord, le parlementaire a commencé par justifier le retard de son intervention suite à cet accident : « Dès que j’ai appris cette nouvelle, j’ai cherché à avoir des informations au niveau de la SMD qui est le commanditaire avec bien sûr le transporteur qui est Bolloré. Les responsables de la SMD m’ont dit que déjà ils ont envoyé des camions devant s’occuper du soulèvement du camion renversé, un autre camion de sable devrait venir déverser du sable sur le cyanure pour une première absorption ».

Ensuite, il s’est engagé à suivre cette affaire à la loupe : « Nous veillerons à ce que le sol soit exempté de ce cyanure et que toutes les conditions de sécurité soient établies pour que nous puissions avoir une zone saine. En ce qui concerne les indemnités y afférentes à ce sinistre-là, nous attendons que les services de l’environnement fassent leur constat et les taxes seront payées par la SMD ».

Le Dr Fodé Bocar Maréga invite les citoyens de cette préfecture à éviter cette partie : « Je demande aux citoyens de ne pas s’approcher de cette zone ni mettre leurs mains dans ce produit toxique ; aussi de ne pas faire de mouvement, car, les sociétés sont en train d’utiliser toutes les techniques nécessaires pour pouvoir débarrasser le cyanure de cette zone-là ».

L’honorable Dr Fodé Maréga se rappelle encore de l’accident d’un autre camion de la société minière de Dinguiraye en 2017 transportant le même produit : « Ces genres d’accidents ont des conséquences immédiates, à moyen et long termes. Donc nous veillerons parce que nous avons déjà eu un premier accident qui nous a donné une petite expérience qui nous a enseigné qu’il faut contrôler de très près et rester très vigilant ».

A la question de savoir s’il est en contact avec la société civile de Dinguiraye qui suit de très près cette affaire, il a répondu par non mais tout de même il dit être en contact avec les responsables de la SMD.

En ce qui concerne d’éventuelles plaintes contre la société Bolloré, le parlementaire dira que ce n’est pas à l’ordre du jour : « Nous d’abord, ce qui nous préoccupe c’est comment débarrasser cette zone de ce cyanure là et retrouver une forêt, une route comme avant. Ensuite, on parlera des procédures judiciaires, après avoir identifié les zones touchées à qui appartiennent ces zones et comment faire ce côté judiciaire », a-t-il conclu.

Aux dernières nouvelles, une réunion de crise sera organisée ce jeudi matin à Dinguiraye centre pour les nouvelles mesures à prendre. Le  camion déjà a été soulevé, mais la route reste toujours barrée par les jeunes en attendant les conclusions de la réunion.

Oumar M’Böh pour lecourrierdeconakry.com   

Print Friendly, PDF & Email