Dossier Air Guinée : Aliou Condé «Il n’y a aucun motif d’interpeller Cellou Dalein Diallo dans cette affaire sauf celui non avoué de l’exclure de la prochaine élection présidentielle»

0
88

Le procureur spécial près la Cour de Répression des Infractions Économiques et Financières (CRIEF), Ali Touré a lors d’une conférence de presse soutenu qu’aucune “règle basique de la procédure de passation des marchés n’a été respectée dans la vente des actifs d’Air Guinée, tout en indiquant que Cellou Dalein Diallo aurait détourné un montant de 5 millions de dollars dans cette affaire.

Suite à cette sortie du procureur, les responsables du parti Union des Forces démocratiques de Guinée (UFDG) notamment l’ancien secrétaire général du ministère des transports Aliou Condé et le Conseiller Juridique de Cellou Dalein Diallo ont présenté des documents pour contredire le magistrat.

Les conférenciers affirment qu’«il n’y a aucun motif d’interpeller Cellou Dalein Diallo dans cette affaire sauf celui non avoué de l’exclure de la prochaine élection présidentielle en tentant de le  salir par tous les moyens son image et son casier judiciaire.»

Pour l’ancien secrétaire général du ministère des transports Aliou Condé, aucun cadre du ministère du transport à l’époque n’est impliqué dans cette affaire.

« La décision de privatiser la Compagnie avait été prise en Conseil des ministres sous la pression du FMI et de la Banque Mondiale. En dépit du changement du statut juridique de la Compagnie et de l’ouverture du capital social aux investisseurs privés, aucune offre d’achat d’actions ou de reprise de la nouvelle Air Guinée n’avait été enregistrée par l’État avant la dissolution de la Compagnie.

La décision de dissoudre la Compagnie et de vendre ses actifs à El Hadj Mamadou Sylla a été prise par le Président de la République d’alors, le Général Lansana Conté, qui a pris un décret à cet effet.

Les opérations de cession des actifs de l’ancienne Air Guinée à Air Guinée Express ont été exclusivement effectuées par le Ministère de l’Économie et des Finances et ses services compétents. Dont entre-autre l’Unité de Privatisation comme le prescrit la loi L/2001/18/AN du 23 octobre 2001 portant sur la Réforme des Entreprises Publiques et le Désengagement de l’État.

Aucun cadre du Ministère des transports, de la Direction de l’aviation civile ou du cabinet du Ministre, n’a participé à la liquidation de la Compagnie, à la détermination du prix des actifs cédés ou aux négociations avec le repreneur, comme il est loisible de le constater même dans le rapport d’audit transmis à la CRIEF.» a déclaré Aliou Condé.

Parlant du recouvrement et de l’utilisation du prix des actifs cédés, l’ancien secrétaire général du ministère des transports affirme : « C’est un rôle dévolu exclusivement au Ministre de l’Économie et des Finances qui est en charge du portefeuille de l’État…Ainsi, tous les paiements effectués par Elhadj Mamadou SYLLA à l’étranger et en Guinée ont été effectués pour le compte du Trésor public guinéen, conformément à la Convention de Cession des Actifs d’Air Guinée et aux instructions du Ministre de l’Économie et des Finances.» a-t-il laissé entendre avant d’ajouter «Il est donc incompréhensible qu’on veuille attribuer à Cellou Dalein Diallo, Ministre des transports de l’époque, la décision de privatiser Air Guinée et de vendre ses actifs, dont l’avion de commandement du PRG, à El Hadj Mamadou Sylla.»

Il conclut en ces termes en précisant que « Cette accusation gratuite contre Cellou Dalein Diallo ne vient ni de l’acheteur des actifs, qui l’a démentie à plusieurs reprises, ni des autres acteurs de cette privatisation, ni du rapport d’audit…Il indique de même que dans la négociation et la fixation du prix de cession des actifs, ni lui, ni ses services n’ont été impliqués. Au regard de tout ce qui précède, il n’y a aucun motif d’interpeller Cellou Dalein Diallo dans cette affaire sauf celui non avoué de l’exclure de la prochaine élection présidentielle en tentant de le salir par tous les moyens son image et son casier judiciaire.»

Ibrahima Foulamory Bah pour Lecourrierdeconakry.com

Print Friendly, PDF & Email