Après les remous à Samorreya, l’armée guinéenne veut rassurer

0
35

Le camp Kémé Bourama de Kindia ( à 130 km de Conakry) à été le théâtre, dans la nuit de jeudi à vendredi d’une mutinerie, ayant entrainé  la mort  d’un officier supérieur de l’armée nationale, le Colonel Mamady Condé.

Les vraies raisons de ces bruits de bottes sont encore inconnues. La situation est depuis peu sous contrôle selon le responsable de la direction de la communication du Ministère de la Défense nationale.

El Hadji Cellou Camara veut rassurer ces termes : « Les Forces Spéciales en action. Situation totalement sous contrôle à Kindia et dans ses environs. Engins et matériels saisis. “Assaillants” neutralisés. Les enquêtes se poursuivent… » a-t-il écrit dans un post publié sur sa page Facebook.

«Le ministre d’État en charge de la Défense nationale suit avec une attention particulière les mesures prises à tous les niveaux pour renforcer la sécurité globale de la Guinée. Tout est mis en œuvre pour préserver la paix et la quiétude sur toute l’étendue du territoire national. Le ministre de la Défense sait compter sur le civisme de chacun et de tous » a t-il ajouté.

Au regard du contexte politique et sécuritaire, les commentaires vont bon train. Une mutinerie ? une tentative de coup d’Etat ?  Le lendemain de ces évènements, l’accès à la commune de Kaloum-résidence du Président de la République- était bloqué. Les barrages ont été levé en début d’après-midi.

Thérèse Malé

Print Friendly, PDF & Email