Assemblée nationale : Plusieurs accords adoptés à l’unanimité par les Députés

0
319

Dans le cadre de la poursuite de la session ordinaire des Lois, les Députés Guinéens se sont retrouvés en plénière ce mercredi 24 avril 2019 à l’hémicycle, sous la présidence de l’Honorable Claude Kory Kondiano. Objectif, examiner et adopter plusieurs accords et conventions soumis à l’Assemblée nationale par le gouvernement.

Parmi les textes de lois adoptés figure le contrat de financement de deux vastes projets d’interconnexion électrique de 225 KV entre la Guinée et le Mali. Ces projets coûtent respectivement 430 000 euros et 37 650 000 euros dont 284,74 millions pour la partie guinéenne. Ils ont pour objectif d’établir l’interconnexion des réseaux électriques de ces deux pays tout en renforçant les réseaux électriques en cours de construction dans la sous-région dans le cadre des projets de l’OMVS et de l’OMVG.

Selon honorable James Dine Baldé, porte-parole  du groupe parlementaire les « Libéraux Démocrates » : « les conditions financières de ces projets d’interconnexion sont raisonnables ; le nombre de villages couverts en territoire malien sera de 81contre  126 en Guinée  », a-t-il indiqué.

Celui du groupe parlementaire la majorité présidentielle, Honorable Michel Kamano a dit que : « les accords de financements ont été bien négociés. Nous demandons au gouvernement d’être attentif pour la mise en œuvre de ces accords » a-t-il souhaité.

Pour sa part, le Rapporteur Général de l’Assemblée nationale, l’Honorable Alpha Mohamed Diallo avait dit auparavant que cette interconnexion favorisera le raccordement  de plusieurs préfectures de la Guinée : « ».

C’est le Ministre du Commerce, Boubacar Barry qui a représenté son homologue de l’Energie à cette plénière. Il est revenu sur l’importance que revêt cette  interconnexion pour la Guinée : « en plus du raccordement des villes de Beyla, Kérouané, Kankan et Siguiri, 121 autres localités villageoises de plus de 1000 habitants seront aussi raccordées sur une bande de 20 kilomètres de part et d’autre  ».

A préciser que c’est la Banque Européenne d’Investissement (BEI) qui a accordé ce prêt à la Guinée et au Mali pour un taux d’intérêt de 1,607% l’an après une période de grâce de 5 ans.

Oumar M’Böh pour lecourrierdeconakry.com

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email