Conakry : C’est parti pour la 14ème édition des 72 heures du livre !

0
200

C’est dans une salle archicomble que la 14ème édition des72 heures du livre a été lancée vers la soirée de ce samedi 23 avril 2022 au chapiteau du palais du peuple avec le thème ‘’Sauvegarde du patrimoine et paix sociale’’.

L’évènement a été marqué par une forte mobilisation des hommes de la culture et des amoureux du livre. La cérémonie d’ouverture présidée par le ministre de la Culture, du Tourisme et de l’Artisanat, Alpha Soumah a été également marquée par la présence des membres du gouvernement, du président du Conseil National de la Transition, de la gouverneure de la Ville de Conakry et des partenaires techniques et financiers.

Pour cette édition 2022, les organisateurs ont choisi le royaume chérifien (Maroc) comme pays invité, alors qu’en Guinée, la préfecture de Dalaba située dans la région de Mamou en Moyenne Guinée est la ville invitée.

Dans son discours de circonstance, le délégué général des 72 heures du livre, Sansy Kaba Diakité a justifié l’idée du thème de cette année qui vise à valoriser la culture et la promotion de la paix.

A cet effet, il promet qu’à travers les 72 heures du livre, les hommes de la culture joueront leur rôle pour la réussite de la transition. « Nous contribuons à la réussite de la transition. Nous jouerons notre partition », s’est-il engagé.

Il sollicite ainsi l’appui du gouvernement et du président du CNT, Dansa Kourouma pour que le projet Conakry capitale africaine du livre soit une réalité.

« Nous voyons grand pour la Guinée, il faut nous accompagner » a conclu M. Diakité.

Pour sa part, le ministre en charge de la Culture, Alpha Soumah, l’organisation de cet événement revêt une grande importance pour le pays eu égard sa portée dans la promotion du livre et au rôle que joue ce sous-secteur du patrimoine culturel dans le développement socioéconomique de la Guinée.

« Je suis convaincu que cette rencontre donnera l’occasion de faire l’état des lieux de notre patrimoine culturel. Je voulais rassurer l’harmattan Guinée et ses partenaires la disponibilité du gouvernement à travers mon département…», a indiqué M. Soumah.

Il faut signaler qu’au-delà des dédicaces des auteurs guinéens, les 72 heures du livre permettent de faire des expositions, des ventes d’ouvrages et une série de rencontres. A cela s’ajoutent aussi des ateliers de formations, de panels, de tables rondes, des débats et des contes…

Ibrahima Bah

Print Friendly, PDF & Email