CNT: Une centaine de partis politiques pour 15 conseillers, l’exercice de cacul (partages inégaux) de Keamou Bogola Haba

0
87

La charte de la transition dans le chapitre IV article 60 précise la composition du Conseil National de la Transition. Le nombre de conseillers qui devront siéger est fixé à 81 membres répartis entre les différentes structures des forces vives de la nation. C’est dans cette optique que 15 places ont été accordées à l’ensemble des partis politiques. Mais ces 15 places semblent diviser la classe politique guinéenne pour le partage. Ils ont toujours du mal à trouver une solution fiable pouvant les départager après plusieurs réunions entre les différentes coalitions des partis politiques. C’est pour cette raison que Keamou Bogola Haba a fait son exercice de calcul pour essayer de les départager.

Keamou Bogola Haba

Exercice de calcul (partages inégaux) de 15 sièges du CNT entre 181 partis politiques á conseiller aux partis politiques et au ministère de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation :

Je réparti 15 sièges du CNT entre 181 partis selon la fréquence et le score de la participation de chaque parti politique aux 3 dernières élections inclusives ( 2013, 2015 et 2018) pour récompenser leur effort et leur vivacité dans l’animation politique et dans la construction de la démocratie en République de Guinée.

Les 2 élections de 2020 n’étant pas inclusives et consensuelles, sont exclues de mes critères.

La charte de la transition n’ayant pas exclu expressément le RPG et ses alliés mais plutôt des individus ayant appartenu á la 9ème  législature et au gouvernement Kassory Fofana (2018_2021) ayant soutenu le 3ème mandat, le RPG et ses alliés sont pris en compte dans le partage.

Ceci dit, les 15 membres á choisir par ces 13 partis bénéficiaires du partage devraient correspondre aux critères de compétence(CV) exigé par le CNRD á travers le ministère de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation

Mon partage est le suivant:

Part 1.

Quota de (8 sièges) á répartir entre 8 partis politiques selon le critère unique de leur participation à l’élection Présidentielle de 2015.

1.RPG (1)

2.UFDG(1)

3.UFR (1)

4.BL(1)

5.PEDN(1)

6.GRUP(1)

7UGDD (1)

8.PEG(1)

Total réparti: 8 sièges et il me reste 7 sièges

Part 2

Quota de (1 siège) á repartir aux partis politiques ayant eu au moins 2 sièges au législatives de 2013 et n’ayant pas participé á l’élection Présidentielle de 2015.

1.UPG (1)

Total reparti :9 sièges et il me reste 6 sièges.

 

Part 3

 

Quota (6 sièges restant) á répartir comme suit:

 

2 sièges á répartir entre les deux premiers ayant eu le maximum de conseillers aux élections locales de 2018.

 

1.RPG (1)

2.UFDG (1)

 

4 sièges á repartir entre les 4 partis ayant eu le maximum de conseillers en 2018, ayant eu 1 siège aux législatives de 2013 mais n’ayant pas encore obtenu de sièges selon les critères précédents.

 

1.UDG de Mamadou Sylla (1) avec le bonus d’avoir participé á la présidentielle de 2010.

2.RDIG de Jean Marc Telliano (1) .Ayant eu des conseillers en 2018 et ayant participé á l’élection de 2013 avec 1 siège avec le bonus d’avoir participé á la présidentielle de 2010).

3.UPR de Bah Ousmane (1) avec le bonus d’avoir participé á la présidentielle de 2010.

4.NFD de Mouctar diallo ou UDRP de Edouard Zoutomou ou PADES de Ousmane Kaba (1) selon leur nombre de conseillers aux élections locales de 2018.

Total répartition 15. Il me reste zéro(0).

 

En conclusion, la répartition totale des 15 sièges par parti politique selon leur effort de participation aux différentes élections sera comme suit.

1.RPG (2)

2.UFDG (2)

3.UFR (1)

4.PEDN (1)

5.UPG (1)

6.BL (1)

7.UGDD (1)

8.GRUP (1)

9.UPR (1)

10.UDG (1)

11.RDIG (1)

12.PEG (1)

13.NFD ou UDRP ou PADES (1)

Cordialement. A chacun son calcul et son raisonnement et aux partis politiques ou au ministère de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation la décision finale.

Keamou Bogola HABA(en libre opinion).

 

Print Friendly, PDF & Email