Conseil exceptionnel des ministres : ce qu’il faut retenir de la participation des ministres maliens  

0
67

Les relations diplomatiques entre la Guinée et le Mali se renforcent. Les membres de gouvernements de ces deux pays ont tenu un conseil exceptionnel des ministres ce jeudi 4 août 2022, à Conakry au Palais Mohamed V, sous la haute autorité du président de la transition Colonel Mamadi Doumbouya. Une première en Guinée, sous la conduite du diplomate guinéen le ministre des affaires étrangères et des guinéens de l’étranger Mory Sanda Kouyaté, cinq (5) ministres du gouvernement maliens ont pris part à ce conseil exceptionnel des ministres.

Cette délégation malienne est conduite par le chef de la diplomatie malienne Abdoulaye Diop. Elle est comôsée du ministre des transports et des infrastructures, Dembélé Madina Cissoco, du ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation, le Colonel Abdoulaye Maïga, du ministre de l’économie et des finances Alhouseny Sanou, et du ministre de l’industrie et du commerce Mohamed Ould Mohamed.

Après avoir pris part aux travaux de cet exceptionnel conseil des ministres, le diplomate malien Abdoulaye Diop a au nom du président Hassimi Goita, porté un message de reconnaissance aux autorités guinéennes et au peuple de Guinée.

« Nous sommes là pour porter un message à son excellence le président Hassimi Goita chef de l’État malien, qui nous a dépêché auprès de son frère, son excellence le président Mamadi Doumbouya, président de la transition chef de l’État, chef suprême des armées de la Guinée, d’abord pour exprimer un message de profonde gratitude du président malien, du gouvernement mais aussi de l’ensemble du peuple malien, à l’endroit du président de la république de Guinée, du gouvernement et du peuple de Guinée – pour la solidarité infaillible dont le Mali a bénéficié suite aux sanctions inhumaines, illégales, injustes et illégitimes qui ont été imposés par la CEDEAO à notre pays et que la Guinée a fait preuve d’une solidarité remarquable à notre endroit. » a fait savoir le diplomate malien Abdoulaye Diop.

Pour sa part, celui de la Guinée, Mory Sanda Kouyaté a exprimé sa joie de voir les vœux des ancêtres de ces deux pays voisins soient concrétisés par ces deux chefs d’États actuels.

« Les circonstances actuelles font ce qui étaient théoriques avant, devient de plus en plus pratique. On voudrait remercier les deux chefs d’État pour leur initiative. Et surtout, comme il a dit tout à l’heure, cette initiative limoneuse de la transition guinéenne, pourquoi pas un conseil des ministres ensembles. Aujourd’hui, nous sommes sentis les maliens et les maliens se sont sentis en Guinée. Donc je pense qu’on est dans la tradition concrète maintenant, de tous les vœux que nos pères fondateurs ont eus pour que ces pays se donnent la main. »

Le premier ministre guinéen par intérim, ministre du Commerce et de l’industrie Bernard Gomou a porté le message du président de la transition Colonel Mamadi Doumbouya.

« Le chef de l’État a demandé au Collège des ministres que ce soient les ministres guinéens et les ministres maliens de se mettre ensemble et de travailler. De travailler sur trois axes. L’axe économique, l’axe social, l’axe politique dans le bien-être de nos différentes populations. Surtout le président a insisté que les deux États se mettent ensemble pour trouver les voies et moyens surtout en matière d’infrastructures, de voir les voies ferrées entre la Guinée et le Mali. » a fait savoir le premier ministre guinéen par intérim Barnard Gomou.

Pour rappel, quand le Mali a subi des sanctions de la CEDEAO, le Colonel Mamadi Doumbouya fut le premier à annoncer son soutien à son homologue malien Assimi Goita.

Ibrahima Foulamory Bah pour lecourrierdeconakry.com

Print Friendly, PDF & Email