Coyah: Des journalistes de la presse publique et privée à  l’école de la décentralisation et du développement local

0
104
Ils  sont  25 journalistes venus des radios rurales, de la presse écrite et en ligne, de la radio et de la télévision. Pendant 5 jours, ces journalistes vont être informés sur les outils de  l’agence nationale de financement des collectivités locales (ANAFIC)et ses réalisations sur le terrain.
Cette   formation a été initiée par l’ANAFIC afin d’impliquer les médias dans le processus de développement local, selon le responsable chargé des opérations de cette agence. » Notre souhait est qu’à la fin de l’atelier les journalistes soient capables d’informer la communauté nationale et internationale sur ce que nous faisons et surtout de persuader les gens du bien-fondé du processus de la décentralisation comme le seul outil capable non seulement de transférer les compétences à la base, mais aussi de responsabiliser les populations locales dans le développement à la base. »Durant les 5 jours d’échanges,  il sera donc question pour les uns et les autres de discuter des notions de décentralisation,  de développement local mais surtout sur les rôles et responsabilités de chaque acteur dans le processus de décentralisation.

La formation se tiendra en deux (2) phases: une première en théorie et une autre sur le terrain qui permettra aux journalistes de toucher du doigt les réalités du terrain et discuter avec les bénéficiaires.

Tigui Bah
Print Friendly, PDF & Email