CRIEF : Baidy Aribot au secours de Kassory Fofana

0
152

Suite à la sortie médiatique du parquet général de la Cour de répression des infractions financières (CRIEF) dans laquelle cette cour accuse l’ex- premier ministre, Kassory Fofana d’avoir détourné 46 millions USD de la Mamri et 81 milliards de francs guinéens des fonds de la souveraineté de la Primature, Baidy Aribot apporte des précisions. Via les réseaux sociaux, l’ancien vice-gouverneur de la Banque Centrale de la République de Guinée défend l’actuel leader du RPG tout en apportant des arguments pour blanchir ce dernier.

“J’ai vu les preuves du procureur de la CRIEF contre Kassory Fofana. Je me permets d’apporter un peu de précision liée à ses 46 millions de la Mamri. Sans oublier de vous dire que la Mamri est une structure ayant une personnalité juridique distincte bénéficiant d’une autonomie financière qui a une Direction et une comptabilité financière autonome. Très loin de la gestion au quotidien d’un PM. Et les 80 milliards FG des fonds de souveraineté de la Primature.

1 – A l’époque, pour rappel on a conçu un plan de travail budgétaire de la Mamri pour présenter aux bailleurs de fonds qui avaient promis de financer ces actions. La projection budgétaire donnait un montant d’un peu plus de 46 millions de dollars. Mais jusqu’ à la date de septembre 2021, les montants en question n’ont jamais été décaissés par les dits bailleurs de fonds. C ’était juste des promesses. Mais JAMAIS, les institutions financières internationales en question n’ont payé un centime de ces dollars promis à la Guinée.

2 – En ce qui concerne les 80 milliards de francs guinéens dont la CRIEF reproche à l’ancien PM. Il s’agit juste des fonds de souveraineté du Premier ministre en fonction donc Kassory et qui était prévu dans la loi de finances en vigueur à cette époque. Or qui dit « fond de souveraineté », on n’a aucune justification à donner sur son utilisation comme c’est le cas de tous les PM. Pour votre information, tous les PM avant viraient ce fonds sur leurs propres comptes privés.  Mais seul Dr KASSORY a laissé sur le compte du trésor public de la Primature et dont il laissait la gestion des paiements à la cheffe de Cabinet. Mais encore une fois, il n’a jamais versé un franc de cet argent sur son propre compte pour plus de transparence.

En somme, ma publication n’a pas pour objectif, de créer une polémique après cette sortie du Procureur. C’est juste que je ne veux pas de l’injustice dans cette affaire de Kassory . Ceux qui donnent ses preuves veulent vous induire en erreur monsieur le procureur. Ils ne sont ni informés et formés, ni outillés dans l’analyse technique de ses dossiers. Kassory est un homme intégre et honnête qui aime son pays. Il ne peut pas se permettre de telles pratiques dans sa gestion. C’est parce que je crois à son intégrité que je le défends sans prétention politique.”

Le Courrier de Conakry

Print Friendly, PDF & Email