Cyber sécurité : une vingtaine de journalistes outillés en technique de sécurité des données

0
58

Ils sont une vingtaine de journalistes venus des différents médias de la place à bénéficier d’une formation en cyber sécurité organisée par la société KRYSECU ce mercredi 8 juin 2022 à Conakry dans un réceptif hôtelier de la place. L’objectif de cette formation est de sensibiliser les hommes de médias sur la protection des données dans le monde virtuel.

Laurent Traillard dirigeant de la société KRYSECU revient sur les motifs de cette campagne de sensibilisation sur la Cyber sécurité à l’endroit des hommes des médias.

« L’atelier en Cyber sécurité a pour objectif de sensibiliser les organes de presse sur la protection de leur donner, la protection des informations et leur indiquer des astuces pour savoir comment se protéger que ce soit leur téléphone portable ou avec leur ordinateur ; de permettre aussi à l’ensemble de la population d’être vigilante sur les réseaux sociaux et de se protéger par rapport à des actions malveillantes qui peuvent arriver via l’Internet. » a-t-il précisé.

Mariama Kanté, participante : « Qui parle de l’utilisation des réseaux sociaux parle de l’exposition aussi. Concernant notre métier de journalisme nous avons été outillés de la préservation sur la vie numérique. Parce que par exemple, moi qui travaille pour les sites souvent, je reçois des liens et je suis obligée de les lire. Mais je n’étais pas rassurée que j’étais exposée à des pratiques malsaines qui vont se retourner contre moi. C’est pour cela, que cet atelier a une grande importance dans la pratique du monde numérique. J’espère que je saurai me protéger, me mettre à l’abri des hackers dans la vie professionnelle surtout sur les réseaux sociaux. Comme nous le constatons d’ailleurs, Facebook est le réseau social le plus utilisé en Guinée. Pour cela, les journalistes aussi sont les plus victimes parce que les hackers, il suffit que vous ayez une grande audience renommée en fin de compte pour voir votre compte piraté. Donc la préservation de la vie numérique, je pense que c’est une grande préoccupation pour nous qui sommes censés véhiculer des informations vérifiées et vérifiables. » a-t-elle précisé.

Elle conclut en invitant ses confrères journalistes à renforcer leur sécurité dans le monde numérique.

Ibrahima Foulamory Bah

Print Friendly, PDF & Email