Diallo Telli est-il le véritable premier secrétaire général de l’OUA ?

0
328
Diallo Telli est-il le véritable premier secrétaire général de l’OUA ?
Ibrahima Sory Traoré, Journaliste

Dans les écoles guinéennes, il est enseigné que le premier secrétaire général de l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA) est le Guinéen, Diallo Telli. Le parcours du diplomate guinéen mort au Camp Boiro en mars 1977, retracé sur Wikipédia, corrobore cette information.

‘‘En 1954, il fut nommé substitut du procureur de la République auprès du tribunal de Thiès au Sénégal. Il a ensuite été nommé au tribunal de Cotonou, au Bénin (alors Dahomey). En 1955, il est nommé à la tête du Haut Commissariat des Nations unies pour l’Afrique de l’Ouest (AOF) à Dakar, poste le plus élevé occupé par un Africain de la période coloniale française. Il est devenu secrétaire général de l’AOF en avril 1957 et a occupé ce poste pendant dix-huit mois. Il fut le premier secrétaire général de l’Organisation de l’unité africaine, où il officia pendant huit ans, de 1964 à 1972’’, mentionne l’encyclopédie en ligne.

Il y a cependant à faire remarquer que l’organisation panafricaine a été créée le 25 mai 1963 à Addis-Abeba. Alors question : Qui entre 1963 et 1964 tenait les rênes de l’OUA ?

Au siège de l’Institution que nous avons pu visiter en janvier 2018, les photos des secrétaires généraux sont placardées dans le hall. Ici, au premier rang, est affiché la photo d’un certain Kifle Wodajo, de nationalité éthiopienne. Il est considéré comme le premier secrétaire général de l’Organisation de l’Unité Africaine (mai 1963/ juillet 1964).

Alors qui de Telli et de Kifle est le premier secrétaire général de l’OUA?  Selon Dr Diallo Mamadou Dindé, professeur d’histoire, maitre de conférence à l’université de kindia que nous avons interrogé, ‘‘Kifle Wodajo ne fut pas élu. Il fut nommé pour assurer une transition entre la création de l’institution et la mise en place de tous les organes de l’OUA; la rédaction et la ratification de sa charte par la majorité des états africains indépendants. Pour assurer cette transition, le diplomate Kifle Wodajo fut choisi à cause de l’aura de l’empereur Haile Selasié et du fait que c’est l’Éthiopie qui a vu naître cette organisation’’.

Pour tout dire, ‘‘Kifle Wodajo est un secrétaire transitoire. Diallo Telli est le premier secrétaire général élu dans les règles de l’art, Selon la charte de l’OUA’’, a conclu l’universitaire.

Ibrahima S. Traoré, Administrateur général du site guinee7.com

Print Friendly, PDF & Email