Economie : Dr. Louncény Nabé ignore la sortie de lingots d’or à la BCRG

0
148

Invité exceptionnel ce mardi 2 novembre dans l’émission « Des Grandes Gueule »  d’Espace TV,  le Gouverneur de la Banque Centre de la République de Guinée (BCRG), Louncény Nabé,  a été interpelé par les chroniqueurs sur les questions d’ordres économiques et financières.

C’est sans surprise que Dr. Nabé a été logiquement interrogé sur la rumeur portant sur la sortie de lingots d’or à la Banque Centrale de République de Guinée.

En guise de réponse, le Chef du BCRG ignore cette sortie de l’or et se justifie en disant : « Je ne suis pas au courant du tout. Ni moi, ni à ma connaissance, un quelconque service de la banque centrale,  d’une sortie d’or de la Guinée le week-end dernier. Nous avons une procédure très claire sur les transactions sur l’or, en ce qui concerne l’or produit par les sociétés industrielles et semi industrielles, l’or collecté par le recours des orpailleurs artisanaux. Mais l’exportation obéit à des procédures. Le bureau national d’expertise de l’or, du diamant et(…) saisit la banque centrale pour demander une assistance dans l’évaluation de quantité d’or pour lequel le bureau est saisi. Et la banque centrale utilise l’expertise de son laboratoire pour déterminer le poids et le titre de l’or. Mais je vous dis que la douane nationale, la gendarmerie, le service antifraude et les ministères des mines et de la géologie sont présents à ces  opérations.  Toute sortie d’or qui échappe à cette procédure est frauduleuse » a-t-il affirmé.

Par ailleurs, le Chef de la BCRG a saisi l’occasion pour parler de la dette de l’Etat guinéen qui  a progressivement diminué depuis l’arrivée du CNRD au pouvoir.

« Le changement opéré le 5 septembre 2021 apparaît comme quelque chose qui a renforcé  la confiance. Vous allez le constater. Du 5 septembre à date, l’Etat s’est désendetté auprès de la Banque Centrale de l’ordre de plus de mille milliards de francs. Comme conséquence, le franc guinéen qui était stabilisé depuis plus d’un an, s’est apprécié aussi bien au marché des bureaux de change qu’au marché inter bancaire bilatéral des devises de la Banque Centrale », s’est réjoui Lounceny Nabé.

Ibrahima Bah

Print Friendly, PDF & Email