Education : « Au collège Kipé nous sommes presqu’à la fin des programmes » a indiqué le Principal de ladite école  

0
231

À quelques jours du déroulement des examens nationaux en Guinée, l’heure est au constat sur l’état d’avancement des programmes dans les différents établissements d’enseignement pré universitaire de la capitale. Au Collège de kipé dans la Commune de Ratoma, élèves et encadreurs s’activent pour les préparatifs du Brevet d’Études du Premier Cycle (BEPC) session 2021-2022. Ils se disent être fin prêts à accueillir les examens nationaux de cette année.

collège Kipé
collège Kipé

Même s’il n’a pas précisé le pourcentage exact de l’état d’avancement des programmes, le principal du Collège de Kipé, Abdoulaye Fatoumata Traoré, soutient que les programmes sont presque bouclés dans son établissement.

« Au collège Kipé nous sommes presqu’à la fin des programmes. » À cette occasion, il dit avoir donné des instructions fermes aux directeurs des études de lui fournir l’emploi du temps général par rapport à l’organisation des compositions notamment l’examen blanc et pour les classes intermédiaires qui doivent se dérouler à partir de mi-mai prochain.

S’agissant des préparatifs des candidats au Brevet d’Etudes du Premier Cycle, M. Traoré indique que les candidats de son établissement sont prêts à accueillir le BEPC. « Sur le plan administratif nous sommes prêts. Sur le plan pédagogique nous sommes là en train d’avantage d’encadrer nos candidats. »

Alors que l’année dernière son établissement a présenté un faible pourcentage d’admis au BEPC, il invite les candidats de cette année à redoubler d’efforts afin de changer la tendance.

« Je demande aux candidats de bien travailler, de faire confiance à eux-mêmes. Au niveau des enseignants, de continuer à encadrer les enfants même s’ils finissent leurs programmes de continuer à les encadrer. »

Anna Soumah, l’une des candidates dudit établissement, se dit prête à accueillir le BEPC. Mais cela n’empêche de fournir davantage d’efforts. Elle conseille ainsi ses collègues candidates et candidats à plus d’efforts.

« Puisqu’on a fini certains programmes comme en Biologie et puis en Français aussi on a terminé le programme. En math aussi nous sommes vers la fin du programme. » A-t-elle fait savoir avant d’ajouter « Les révisions aussi se passent bien. On révise bien nos leçons. Parce que, après les cours de 14 heures, nous continuons les révisions de 15 heures jusqu’à 18 heures » ajoute-t-elle.

Elle invite à cette occasion ses collègues à se nourrir d’espoir. « Je leur conseille de ne pas perdre l’espoir. L’union donne la force. Le succès n’est pas final. L’échec aussi n’est pas fatal. C’est le courage qui continue. »

Cette année au Collège de Kipé c’est plus de 400 candidates et candidats dont plus de 200 filles qui affronteront le BEPC nous a confié le principal dudit collège.

Ibrahima Foulamory Bah

Print Friendly, PDF & Email