Entreprenariat et emploi jeune : Un ancien boursier guinéen du Maroc lance un programme de formation

0
134

Pour accompagner les jeunes diplômés, réduire le taux de chômage et lutter contre l’immigration clandestine, un jeune guinéen, ancien boursier du Maroc, a décidé de revenir au bercail pour se mettre au service de la nation. Il a décidé ainsi de se lancer dans l’entreprenariat en s’investissant dans le domaine de la formation professionnelle et pratique pour accompagner les jeunes diplômés sans emploi à trouver leur premier emploi, mais également aux travailleurs qui désirent élargir leurs compétences professionnelles.

Au cours d’une conférence de presse qu’il a animé ce mardi 25 janvier 2022 au siège de son cabinet à Lambanyi dans la Commune de Ratoma, Mandjou Kourouma, commissaire général de la Semaine Nationale de la Culture et du Sport en milieu Scolaire, Universitaire et Professionnelle (SENASUP), également directeur général du cabinet GUISAS Consulting encourage, les jeunes diplômés à se perfectionner.

 Il explique ainsi l’objectif de cette formation en disant : « Pour répondre à l’appel de son excellence Colonel Mamadi Doumbouya et du gouvernement guinéen, c’est à dire par rapport au site qu’il a mis à la disposition des chercheurs d’emplois le site internet servir 224, nous avons initié un programme de formation de 500 jusqu’à 1 000 participants issus des étudiants, des cadres et des professionnels pour améliorer leur compétences et servir la nation.»

Sur ce, il annonce le lancement d’une série de formation séquentielle de trois jours à partir du 30 janvier 2022. Il invite donc toute personne désireuse d’enrichir son Curriculum Vitae de s’inscrire à cette offre de formation. « Nous appelons tout le monde, de venir participer à cette formation qui se déroulera du 30 janvier, du 06 et du 13 février 2022 à l’université Koffi Annan de Guinée dans la salle Malick Condé » a-t-il précisé

Faisant le constat sur l’entreprenariat, pour lui qui est tellement sollicité en Guinée, il sollicite donc l’État à accompagner les jeunes dans le domaine de l’entreprenariat.

« Vous savez déjà que l’État ne peut pas employer tout le monde, mais l’État crée les conditions d’employabilités des jeunes pour cela il faut que l’État accompagne les jeunes dans l’esprit entrepreneurial. »

Il faut préciser que les participants à cette formation seront outillés à la fin de formation sur la technique de recherche d’emploi, du développement personnel et du management digital qui sont de nos jours en pleine expansion précise le directeur général Mandjou Kourouma.

Foulamory Bah

Print Friendly, PDF & Email