Examens de fin d’année: les autorités scolaires annoncent des mesures draconiennes contre les candidats

0
249

A la veille du démarrage des examens, les autorités scolaires de N’Zérékoré annoncent des mesures draconiennes contre les candidats. Il s’agit notamment de l’interdiction du port des chaussures fermées et des voiles dans les centres d’examen.  Selon le Directeur préfectoral de l’Education, cette décision est une instruction du ministère de l’Education nationale, a appris sur place lecourrierdeconakry.com.

Les examens nationaux démarrent dans moins de 24 heures par le certificat d’Etudes élémentaires. Pour crédibiliser  ces évaluations, les autorités scolaires de N’Zérékoré disent avoir pris plusieurs dispositions. Rencontré par notre correspondant, le DPE, Moussagbè Diakité, cite entre autres, l’interdiction des téléphones, du port de voile et des chaussures fermées dans les centres d’examen.

« Cette année, il est interdit aux candidats de venir avec des chaussures fermées, des voiles intégrales et des habits collants dans les centres d’examen. Les téléphones portables sont aussi formellement interdits même pour les surveillants », rappelle le DPE.

Les examens nationaux sont placés chaque année sous le signe « tolérance Zéro » en République de Guinée. Mais jusque-là, ce signe est loin d’être une réalité sur le terrain. Pour 2019, les responsables de l’éducation veulent passer à la vitesse supérieure.

« On veut passer de la phase de sensibilisation à la phase de sanction. Tout candidat qui va outrepasser ces règles sera disqualifié et poursuivi. Surtout en ce qui concerne les téléphones, si on prend quelqu’un, qu’il soit candidat ou surveillant, le téléphone sera saisi et incinéré. Quant à l’auteur, il sera poursuivi à la justice », prévient-il.

Pour donc éviter tout problème, Moussagbè Diakité demande aux candidats d’oublier tout recours extérieur et compter sur leur propre effort : « J’invite les candidats à la sérénité. Ils n’ont qu’à compter sur ce qu’ils ont appris et oublier les recours extérieurs ».

Mamady Camara depuis N’Zérékoré pour lecourrierdeconakry.com

Print Friendly, PDF & Email