Entrée en 7ème :  A Ratoma, quatre  élèves malvoyants dans la course

0
515

Le coup d’envoi des examens nationaux session 2017-2018 a été donné ce mercredi 20 juin 2018 par l’entrée en 7ème année. Ils sont 462 406 candidats à affronter cette année l’examen de certificat d’étude primaire.

Dans la commune de Ratoma, ils sont près de 20 mille candidats pour 58 centres. Dans cette commune, les premières épreuves ont été lancées à l’école primaire de Kipé II, en présence de plusieurs autorités de l’éducation, notamment le directeur communal de l’éducation de Ratoma, M. Bakary Camara.

Parmi les 462 406 candidats, 4 malvoyants du centre Sogué sont dans la course. Une salle spéciale leur a été léguée au centre de l’école primaire de Konimodou sise à Taouyah dans la commune de Ratoma.

Selon le surveillant Jean Bobo Kamano, en même temps enseignant au centre Sogué c’est pour leur permettre de bien aborder les épreuves qu’une salle a été choisie uniquement pour les 4 candidats. « parce que le matériel que nous utilisons pourrait attirer l’attention des autres candidats et les perturber dans leur concentration », nous a-t-il confié.

Mais comment ces candidats comprendront-ils les épreuves ? Idiatou Barry candidate répond : « M. Kamano transcrit le sujet en braille avant de nous le soumettre. On touche la feuille pour lire, pour écrire on utilise la tablette et le pinceau. On insère la feuille dans la tablette puis on pique à travers les trous, quand on enlève la feuille, on peut lire ce qu’on a écrit avant de rendre la copie ».

Pour M. George Sagna Niang, président de l’union guinéenne des aveugles et malvoyants et surveillant en même temps, des spécialistes en braille seront dans une commission avec les correcteurs. Mais, dit-il : « L’inquiétude c’est après l’admission de ces élèves malvoyants ». Parce que, poursuit-il : « il sera question de trouver des parrains qui pourraient se charger de leur scolarité, car ils ne pourront pas aller dans un établissement public à cause de la pléthore, parce qu’ils ont besoin de calme »

Le centre Sogué créé depuis 2002, a aujourd’hui 52 élèves aveugles dont 15 filles.

Nantènin Traoré       

Print Friendly, PDF & Email