En prélude à la 7ème édition du festival Univers des mots, les organisateurs ont tenu une conférence de presse ce vendredi 27 octobre dans les locaux des studios Kirah. Objectif : parler de cet évènement culturel aux hommes de médias.

Le festival 2023 dont le thème est ‘’ A nos héritages’’, se tiendra du 31 octobre au 4 novembre à Conakry.

D’après les organisateurs, ce festival propose une multitude d’évènements captivants allant du théâtre au cirque en passant par des lectures d’auteurs, des rencontres, des concerts.  Sur ce, une dizaine d’activités sont prévues au Centre Culturel Franco Guinéen, à l’hôtel Mariador Palace et dans les studios Kirah. A cette occasion, plusieurs artistes francophones venus du Mali, de la France, du Québec, vont se produire.

D’ailleurs, à l’orée du festival, ces artistes invités ont fait un petit séjour de travail à Labé, capitale de la Moyenne Guinée.

« L’essence de ce festival c’est de créer des liens. C’est de susciter des rencontres entre les artistes francophones du nord et du sud. L’idée c’est de réunir pendant trois semaines à Conaky pour qu’ils travaillent autour des textes d’auteurs. » a affirmé le directeur de La Musée, Bilia Bah.

Poursuivant, l’initiateur du projet explique la particularité du festival de cette année.

« La nouveauté de cette édition, c’est le fait de partir à l’intérieur du pays. On a délocalisé les résidences. Cette fois, on est allé à Labé à cause non seulement de l’envie de la décentralisation mais aussi parce qu’on a un bureau à Labé. On a fait des activités. On a fait une résidence, là-bas.  Les auteurs ont pu rencontrer les acteurs de la localité. Cela a créé des liens. »

Pour sa part, la nouvelle Directrice du CCFG, Lucie Touya, s’est réjouie de la tenue de cette édition avec le thème ‘’ A nos héritage’’. Mais surtout, parce que le festival sera lancé dans les locaux du CCFG.  « L’ouverture sera un moment très festif », dit-elle.

« Ce que j’adore de ce festival, l’univers des mots… C’est toute cette chaîne d’articulation…C’est la rencontre entre un metteur en scène français avec des comédiens guinéens… »

Les artistes présents à cette conférence de presse, ont exprimé leur joie de participer à ce festival qui permet de travailler avec d’autres artistes francophones.

Ils ont également profité de l’occasion pour raconter leur séjour enrichissant à Labé.

Ibrahima Soya