Fête du 8 mars : Alpha Condé annonce la nomination de ministre proche du peuple

0
981

Alpha Condé l’a annoncé ce jeudi 8 mars 2018 à l’occasion de la célébration de la journée internationale de la femme qu’il a présidé au palais du peuple à Conakry.

Les femmes habillées en kendily de tout genre selon les départements administratifs du pays, ont mis l’occasion à profit pour réclamer leur droit ainsi que celui de leurs enfants, qui est d’aller à l’école.

A peine venu sur l’esplanade du palais du peuple lieu qui a servi de cadre pour la célébration de cette journée, le président Alpha Condé s’est vu accueilli par des slogans du genre : ‘’Nos enfants à l’écol’’

« Nos enfants qui représentent l’avenir du pays ne vont pas à l’école. Donc, on ne peut pas croiser nos bras et rire devant Alpha Condé comme si tout allait bien. On ne peut plus accepter cela ».

Pour répondre, le président a entamé son discours par ceci : « En tant que président, ce n’est pas avec gaieté de cœur que je vois les enfants à la maison »

Et Alpha Condé de poursuivre : « Comme il y a beaucoup de désinformations, vous ne savez pas…, mais vous allez commencer à comprendre. Je vais donc consacrer les prochains jours à écouter la majorité silencieuse. Je vais rencontrer les magistrats, les médecins, les transporteurs, les femmes et les jeunes », a-t-il annoncé.

Avant de promettre qu’il va prendre  ses responsabilités. « Ça veut dire que, quand je vais finir d’écouter la majorité silencieuse, je vais faire un grand remaniement ministériel et mettre des ministres qui sont à l’écoute de la population et qui s’occupent de leurs programmes. Car, si nous travaillons et ceux qui sont chargés de dire la vérité au peuple ne sont pas auprès du peuple, ils restent dans les bureaux alors le peuple est désinformé parce qu’ils ne veulent pas que la Guinée aille de l’avant…  Alors, je vais former un gouvernement de ministres responsables qui seront auprès du peuple, qui seront à l’écoute du peuple pour informer correctement le président (…) Croyez-moi, je vais prendre mes responsabilités».

Nantènin Traoré

 

Print Friendly, PDF & Email