Fin des épreuves du CEP à Kankan : Les candidats se disent confiants

0
210

Clôture à Kankan, ce samedi 6 juillet 2019, des épreuves au compte de l’examen d’entrée au collège session 2019 qui avaient démarré le jeudi 04 juillet 2019. Après 3 jours de composition, l’heure est aux appréciations. Dans les différents centres d’examen de la commune urbaine de Kankan à l’image de celui de Kabada, candidats et encadreurs se frottent les mains et attestent du bon déroulement des épreuves.

A l’école primaire Kabada de Kankan. Il était midi pile à notre arrivée dans cette mythique enceinte scolaire de la commune urbaine. La cloche venait à peine de retentir. C’était la fin des épreuves et les jeunes candidats en étaient fiers et rassurés.

« L’examen s’est bien passé. Nous avons fait la Géographie, l’Education civique et morale, l’Histoire et les Sciences d’observation.  Nous avons bien révisé et on est sûrs d’avoir bien travaillé également. C’est pour ça que nous espérons être parmi les admis pour le collège », ont affirmé respectivement Ibrahima Diallo, Mamadi Condeéet Nansira Traoré.

Pendant ce temps, les responsables du centre étaient bien occupés eux, au décomptage des copies et à leur empilement. Après s’être acquitté de cette tâche, le chef de centre, Lancinè Sidibé, nous a livré quelques statistiques avant d’assurer le bon déroulement des épreuves : « Dans le centre KABADA on avait 332 inscrits dont 150 filles et il y a 319 qui ont répondu présent, dont 145 filles. Donc 13 absents dont 5 filles. Durant ces 3 jours qu’on a passé avec les enfants, les épreuves se sont bien déroulées. Les sujets étaient à leur portée. Dieu merci, dans le centre nous n’avons enregistré aucun incident majeur. Les enfants se sont montrés ponctuels et disciplinés dans les salles de classe».

Aucun cas de fraude n’a été enregistré tout le long de ces trois jours d’examen. Le chef de centre nous explique la stratégie qui à payer : « Dans notre centre, il n’y a pas eu le cas de fraude, parce que les surveillants étaient prévenus. On a dit à tous les surveillants de ne pas frauder un élève. Au contraire, on leur a dit d’empêcher les fraudes en procédant bien aux fouilles des candidats de la tête aux pieds avant leur installation. C’est ce que les surveillants ont exécuté durant les trois jours d’examen et c’est pourquoi on n’a pas eu de cas de fraude».

A noter que conformément aux principes et dispositions en vigueur, après leur centralisation, les copies ont été directement acheminées vers le secrétariat de correction de la Direction préfectorale de l’Education et aucun incident n’a été jusqu’ici déploré par les autorités au sortir de cet examen national du CEP.

Mamadi Kaba depuis Kankan pour lecourrierdeconakry.com

Print Friendly, PDF & Email