Guinée Games ou la poule aux oeufs d’or

0
466
Dans les temps jadis, un pauvre paysan bénéficia d’un génie bienfaiteur, une poule qui pondait quotidiennement un œuf en or. Cela a permis au pauvre paysan d’améliorer ses conditions d’existence, ce qui lui valut des envieux et des jaloux. Alors le prince qui avait entendu parler de cette histoire, arracha de force la poule des mains du paysan. Par excès de cupidité, il ouvrit le ventre de la poule pensant y trouver plus d’œufs, mais en vain.
Ce qui se passe aujourd’hui autour de Guinée Games ressemble étrangement à cette histoire de la poule aux œufs d’or. Depuis des années ce jeu de hasard bénéficie d’un engouement de la part des populations guinéennes. Des dizaines de centaines d’emplois directs et indirects ont été créés par cette société qui lutte quotidiennement pour résorber la pauvreté. De nombreux millionnaires sont parmi les parieurs et, la société paye à l’Etat des redevances conformément au contrat qui la lie à l’Etat. Les exploitants de ces jeux de hasard sont aujourd’hui de véritables mécènes pour les sportifs et artistes guinéens.
On se demande réellement pourquoi cet acharnement contre Guinée Games qui n’a pas usurpé ses droits d’existence. Il y a un contrat dûment établi avec l’Etat guinéen pour ses activités. C’est dommage, ces bidasses vont faire que la Guinée fasse un bond en arrière de 50 ans car, ils ont la boulimie du pouvoir, mieux ils sont d’une cupidité indescriptible. Il y a un flou autour de tout ce que le CNRD entreprend, les guinéens n’ont jamais connu la réalité de leurs actions. Pour preuve quel guinéen connait aujourd’hui la nomenclature du CNRD, aucun membre du gouvernement et même du CNRD n’a eu la présence d’esprit de faire la déclaration de ses biens.
C’est ainsi qu’ils se sont acharnés contre PMU Guinée et en quelques mois de gestion le chaos a été créé dans cette entreprise avec la suppression de nombreux emplois. En Guinée tout ce qui est géré par l’Etat échoue, on peut citer des exemples tels que :
La SOGETRAG qui a disparu après sa rétrocession
La SOTELGUI ;
La SEEG ;
La SOTRAGUI ;
La SOGEL etc.
Avec un Etat mieux organisé il y a eu ces faillites que dire maintenant de ce régime d’exception qui n’a ni légitimité ni légalité et qui est coincé de toute part parce que ne bénéficiant d’aucune confiance des partenaires. Rien de ce qui a été promis n’est en train d’être réalisé plutôt, ils cherchent à faire fortune en plaçant leurs hommes dans les secteurs juteux pour assouvir intensément leur cupidité.
Un Etat qui est incapable de tenir ses promesses, un Etat qui ne peut créer de l’emploi pour sa jeunesse, incapable de subventionner les activités sportives et culturelles, incapable de rassembler les guinéens autour d’un idéal commun, risque de mettre davantage sur la route de l’exil, des milliers de jeunes qui seront mis au chômage par cette mesure contre Guinée Games. Pourtant, pourtant il a été promis aux guinéens d’éviter les erreurs du passé mais, à cette allure on comprend aisément qu’ils sont devenus experts de ces erreurs dont ils profitent à satiété.
Dans tous les Etats sérieux, on protège les investisseurs nationaux en faisant leur promotion pour qu’ils deviennent un symbole national. Mais en Guinée, on lutte contre eux pour nuire à leur succès en les émasculant à travers des mesures absurdes irresponsables comme celles prises contre Guinée Games. Quand des Etats africains comme le Maroc, le Sénégal, discernent des distinctions honorifiques à un fils de Guinée, cela devait être un réel motif pour encourager ce guinéen, que de le torpiller par des actes d’hypocrisie et d’irresponsabilité.
Ces conseillers de l’ombre qui poussent le colonel Mamadi Doumbouya à prendre de telles mesures, veulent se servir de lui pour faire fortune. En réalité, cette mesure n’a aucun sens sinon que diriger cette manne financière dans des poches personnelles et non au trésor public. Mamadi Doumbouya serait-il sous l’effet des marabouts de son entourage immédiat pour s’être subitement métamorphosé ? Les guinéens ne reconnaissent plus ce jeune militaire qui avait pourtant fait des déclarations rassurantes.
Ceux qui sont en train d’abuser de leur position pour nuire aux guinéens doivent savoir que ce monde est caractérisé par une dualité, il y a le jour, il y a la nuit. Autant faire beaucoup attention pour ce que l’on pose comme action car : hier je n’étais pas, aujourd’hui je suis, demain que deviendrai-je ? Avec le CNDD des hommes comme Moussa Keita ont semé la terreur à travers leurs déclarations et l’insolence de leur train de vie, aujourd’hui que sont-ils devenus, à peine s’ils peuvent assurer la pitance quotidienne de leur famille.
Celui ou ceux qui sont en train de tirer sur ces ficelles ont intérêt à se ressaisir car, ce monde est fluctuant dans l’espace d’un clignement de l’œil tout peut basculer. Si c’est pour nuire à Antonio Souaré, c’est une erreur d’appréciation car, lui est propriétaire de toutes les machines utilisées par Guinée Games. Quel que soit son patriotisme il ne cèdera pas son matériel à la LONAGUI. Puisque l’Etat a les moyens, qu’il se prépare déjà à acheter des nouvelles machines afin d’éviter les pertes d’emploi de ces milliers de jeunes. Antonio Souaré est une référence continentale, il faut des hommes de sa trempe pour aider les jeunes footballeurs, les artistes et autres domaines de la culture à émerger pour se faire un lendemain heureux. De jour en jour le CNRD obstrue l’horizon pour les guinéens qui sont aujourd’hui désemparés par tout ce qu’ils voient et constatent dans le pays. L’Etat guinéen est un mouroir pour toutes les entreprises qui lui reviennent, il en a été ainsi par le passé et il en sera toujours ainsi.
Que Dieu sauve ce pays !
MAM CAMPBELL
JOURNALISTE INDÉPENDANT ET ACTIVISTE CONSULTANT EN COMMUNICATION
Print Friendly, PDF & Email