Guinée:  La coalition des femmes pour la paix invite les nouvelles autorités au respect des engagements

0
70

 Ce lundi 13 septembre 2021, la Coalition des Femmes de Guinée pour la Paix (CFGP) en compagnie du Réseau Paix et Sécurité pour les Femmes de l’Espace  CEDEAO (RepSéFeCO) s’est prononcée sur  la situation sociopolitique qui prévaut en République de Guinée.

La Coalition des Femmes de Guinée pour la Paix regroupant une trentaine  d’organisations féminines  invite dans leur déclaration, les nouvelles autorités au respect des engagements pris.

Lecourrierdeconakry.com vous propose ci-dessous la déclaration.

DÉCLARATION DE LA COALITION DES FEMMES DE GUINÉE POUR LA PAIX

La Coalition des Femmes de Guinée pour la Paix (CFGP), composée de plus de 30 organisations féminines a suivi avec attention, la nouvelle de la  prise du pouvoir par le Comité National du Rassemblement et du Développement (CNRD)  le 5 septembre 2021, ainsi que les décisions prises et les actions urgentes réalisées par ces nouvelles autorités en faveur de la quiétude de la population.

Notre Coalition, œuvre depuis février 2020 pour la préservation de la paix et la cohésion sociale auprès des acteurs de la crise sociopolitique (mouvance, opposition, FNDC), mais aussi auprès des autorités, les Chefs Religieux, le Département de la Sécurité et le Premier Ministre, de qui nous avons obtenu l’accord de la mise en place du mécanisme de gestion du dialogue.

Pour la sérénité de nos populations, nous saluons les efforts fournis par le Comité National du Rassemblement et du Développement (CNRD) dont la libération des prisonniers politiques, l’ouverture du siège de l’UFDG ainsi que d’autres actions qui contribuent à l’apaisement de la crise et à la participation des principaux acteurs au dialogue.

Nous encourageons les nouvelles autorités au respect des engagements pris dans les différentes déclarations, à savoir :

•          La mise en place d’un cadre du dialogue inclusif avec la participation des femmes ;
•          L’adoption d’une nouvelle constitution pour le retour à l’ordre constitutionnel ;
•          La sécurité des personnes et de leurs biens ;
•          L’application de la justice, garant d’une paix durable.

Aussi, nous recommandons humblement de veiller :

  • A l’application des instruments juridiques relatifs aux droits humains, particulièrement les droits des femmes et filles ;
  • A l’implication des femmes dans tous les processus visant la consolidation de la paix et le développement durable ;
  • A  la relance du programme de Réconciliation Nationale afin d’empêcher la répétition des crimes ;
  • A la liberté d’expression pour tous.

Les actes ci-dessus cités sont garants d’un retour à la paix.
Tenant compte de la situation actuelle qui nécessite notre quiétude, nous invitons la population au calme et à l’abstention de tout règlement de compte.
Nous rassurons la population guinéenne et les nouvelles autorités de notre disponibilité à œuvrer  pour la paix et la cohésion sociale dans notre belle nation.

Que l’Éternel restaure et bénisse la Guinée
Fait à Conakry le 11 septembre 2021

Ibrahima Foulamory Bah
628 80 15 62

Print Friendly, PDF & Email