Guinée : l’anniversaire de l’OOAS célébré par le Ministère de la Santé

0
229

Le Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique a célébré en différée, ce mercredi 10 juillet 2019, le 32ème anniversaire de l’Organisation Ouest Africaine de la Santé (OOAS). A cette occasion, le Ministre de la Santé, Edouard Niankoye Lamah a animé conjointement un point de presse avec le point de focal de cette organisation en Guinée. Cette rencontre a eu lieu dans la salle de conférence du Ministère de la santé avec les hommes des médias. Objectif, réaffirmer l’engagement de la Guinée à honorer ses engagements en faveur des soins de santé de qualité au profit des populations.
Selon le Ministre Edouard Niankoye Lamah: « c’est en 1987 à Abuja, que 15 chefs d’états et de Gouvernement de la CEDEAO ont signé un protocole d’accord qui avait pour but de promouvoir une meilleure santé à travers l’intégration régionale. Nous célébrons cette journée en différée pour réaffirmer l’engagement de l’institution vis-à-vis de ses pairs fondateurs qui est de promouvoir l’intégration régionale à travers la santé », a-t-il dit.
Cette organisation poursuit le Ministre, vise également à assurer le niveau le plus élevé possible, en matière de norme et de protection de la santé des populations de la région, par l’harmonisation des politiques des Etats membres, la mise en commun des ressources et la coopération entre eux et avec les autres pour une lutte collective et stratégique contre les problèmes sanitaires de la sous-région.


Pour sa part, le point focal de l’OOAS en Guinée, Dr Bachir Kanté le pays n’est pas resté en marge des activités réalisées en 2018 : «il y’a eu 177 activités répertoriées au sein de l’OOAS en Guinée pour la période de 2018, elles résument essentiellement en termes de voyages et de missions dans les autres pays membres sur des thématiques liées à la santé. Aussi, il y’a eu la signature de six conventions de financement avec l’OOAS et la Guinée via le Ministère de la Santé entre autres ».
Dans le cadre de la poursuite de la lutte contre les faux médicaments, les Etats membres de l’Organisation Ouest Africaine de la Santé (OOAS) comptent créer des pharmacies centrales au niveau de la CEDEA, mais aussi réduire le nombre d’exportateurs grossistes des médicaments, a dit en subsistance le ministre de la santé et de l’hygiène publique.
A rappeler que les Ministères de la région sont convenus sur cinq grands domaines thématiques à savoir : « la santé de la femme, de l’enfant et de l’adolescent ; la lutte contre les épidémies et les maladies non transmissibles (y compris l’élimination du paludisme) ; l’amélioration de l’accès à des médicaments et vaccins de très bonne qualité à un coût abordable ; la recherche continue de normes de plus en plus élevées de qualité en matière de soins de santé et la collecte régulière et la publication de statistiques sanitaires précises spécifiques à la région », peut-on lire dans leur rapport fourni à la presse.
Oumar M’Böh pour lecourrierdeconakry.com
+224 622 62 45 45
mbooumar@gmail.com

Print Friendly, PDF & Email