Le 5 septembre 2021 – 5 septembre 2022! Cela fait un an jour pour jour depuis qu’Alpha Condé a été renversé par les forces spéciales du colonel Mamadi Doumbouya.

Ce coup d’Etat de la junte militaire qui a été bien accueilli par la majorité du peuple de Guinée, marque la fin des 11 ans de règne du champion du RPG. Un an après ce départ forcé, Alpha Condé a encore une bonne côte de popularité chez certains guinéens.

Récemment, cela s’est avéré lors de la présentation du rapport final des assises au palais Mohamed V devant le président de la transition Colonel Doumbouya. Sur simple présentation de la photo d’Alpha Condé, le public l’a chaleureusement ovationné. Cela sous le regard impuissant des dirigeants actuels du pays. Une scène surréaliste qui a été virale sur les réseaux sociaux.

Des citoyens se souviennent encore des réalisations de l’ancien locataire du palais Sékhoutouréya.

Aminata Touré, estime que le bilan de Condé à la tête du pays est honorable. « Alpha Condé a fait ce qu’il a pu. Il a réalisé beaucoup d’infrastructures avant de partir. Il a été un bon président. »

Mohamed Camara, soutient que les guinéens commencent à regretter Alpha Condé. : « On ne peut pas nier ce qu’il a fait comme acte. Il a permis à la Guinée d’avoir le courant 24h sur 24. Aujourd’hui, il y a des préfectures qui sont couvertes par l’électricité. Un an après, beaucoup commencent à avoir le regret de son départ.  L’allure de la transition ne rassure pas. Nous sommes aujourd’hui à la case de départ. On ne pensait pas qu’en 2022, on allait être dans les mêmes pratiques du passé »., a déploré cet interlocuteur.

Sélectionné pour vous :  Kassory demande à ses ministres de répondre à l’appel des nouvelles autorités du pays

François Lelano qui reconnaît les actes posés par le Professeur, déplore la fraction du tissu social : « Tout n’a pas été négatif, Alpha Condé a fait des réalisations au niveau de l’électricité et de la diplomatie. Le professeur (ndlr: Alpha Condé) a permis à la Guinée de revenir dans le concert des nations. Sauf que sur le plan social, le bilan est négatif. Il a prôné la politique de la division. Il y a des gens qui disent qu’ils préfèrent le pouvoir d’Alpha Condé, parce qu’il y avait la possibilité de voler. »

Des personnes qui ont salué la chute d’Alpha Condé, le 5 septembre 2021 en célébrant ses bourreaux comme des héros sont aujourd’hui très déçus des autorités actuelles du pays. Ils  avaient la ferme conviction que l’arrivée du CNRD allait mettre fin à l’injustice sociale et les erreurs du passé. Cet espoir est devenu un désespoir. Pour une bonne partie de l’opinion, c’était mieux avec Alpha Condé.

Ibrahima Bah

LAISSER UN COMMENTAIRE AVEC Facebook