Dans un courrier adressé à la Présidente de la Chambre Représentative de l’Enseignement Supérieur Privée (CRESUP),au Président de la Conférence des Recteurs et Directeurs Généraux (CRDG) et aux Institutions d’Enseignement Supérieur Publiques (IES), la Ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de l’Innovation numérique Dr Diaka Sidibé hausse le ton.

Elle attire l’attention des acteurs concernés sur certaines pratiques qui se font au niveau des institutions d’enseignement supérieur du pays notamment l’inscription des non-bacheliers par des universités. La ministre menace de sévir des sanctions sur tout responsable qui se hasarderait à cette pratique.

« Je vous informe qu’il reste et demeure formellement interdit d’inscrire un non-bachelier par qui que ce soit au niveau des institutions d’enseignement supérieur. Tout responsable qui s’évertuerait à le faire, subira la loi dans toute sa rigueur. », lit-on.

Ci-dessous la lettre intégrale :

Ibrahima Foulamory Bah

LAISSER UN COMMENTAIRE AVEC Facebook
Sélectionné pour vous :  Sécurité routière des enfants : L’ONG EDUFEEM lance une campagne de sensibilisation en faveur des élèves