Kankan: Des activistes se retrouvent pour prêcher la paix dans le grand Nabaya

0
186

Le programme « Démocratie sans violence – Baïonnette intelligente  pour la Haute Guinée » a regroupé tous les acteurs de la paix de la cité Nabaya de Kankan ce jeudi 16 janvier 2020. L’objectif  de cette réunion était de tirer les leçons des événements douloureux survenus le 6 janvier dernier dans la commune urbaine de Kankan en vue de trouver des solutions idoines.

Le 6 janvier 2020 le siège de l’UFDG a été attaqué, suivi du pillage d’une quinzaine de boutiques et de magasins, plongeant certains commerçants dans la désolation et la consternation. Bintou Mady Kaba, point focal du programme « Démocratie sans violence – Baïonnette intelligente pour la Haute Guinée » revient sur les grandes articulations de cette rencontre et parle des objectifs spécifiques : « Nous avons organisé cette réunion à l’intention des différents acteurs de paix notamment les représentant du sotikemo de Kankan, les sages des coordinations régionales accompagnés par des jeunes et des femmes leaders, pour venir ensemble discuter en vue de faciliter une concertation entre ces différents acteurs autour des violences du 6 janvier enregistrés à Kankan et chercher les voies et moins possibles pour l’apaisement, la gestion et la prévention des conflits dans le grand Nabaya. La réunion avait pour objectif spécifique de permettre aux participants de donner leurs points de vue sur les événements enregistrés à Kankan ce 6 janvier 2020, réfléchir sur les stratégies d’apaisement de gestion et de prévention d’autres violences dans le futur surtout les violences interethniques, s’accorder sur la périodicité des réunions de coordination pour le renforcement de la synergie et de la coopération entre les différentes coordinations ».

Poursuivant son allocution, il a évoqué certaines décisions prises au cours de cette rencontre : « Après l’échange et après avoir donné librement leurs points de vue, la coordination et le sotikèmo se sont entendus désormais à ce que chaque 1er dimanche du mois la coordination se réunisse chez le sotikèmo de Kankan pour parler de paix, pour parler de la prévention des conflits de violences dans le Nabaya de Kankan. Ça a été vraiment un succès et nous voudrions que cette réunion soit élargie aux autres régions de la Guinée ».

Comme on le voit, les acteurs de la paix de Kankan entendent désormais donner à leur ville son nom d’antan, c’est-à-dire le grand Nabaya, terre d’accueil et d’hospitalité à chance égale pour tous.

Mamadi KABA depuis Kankan pour lecourrierdeconakry.com

Print Friendly, PDF & Email