Kankan : Le COVID 19 n’est pas encore là mais les mesures de préventions sont entreprises

0
81

Le monde entier est frappé par le coronavirus. A Kankan, tout le monde est préoccupé de la prévention de ce Covid-19 et les dispositions sont entreprises dans beaucoup de lieux publics, comme dans établissements scolaires, les centres de santé et dans d’autres lieux publics.

 Ce nouveau coronavirus qui a débuté sur le continent asiatique plus précisément à Wuhan en Chine touche aujourd’hui beaucoup de pays. Certes en Guinée, seul un cas avéré a été détecté, mais les mesures de prévention sont prises. Dr Augustin Molou Ouamouno, chargé de la lutte contre les maladies infectieuses à la Direction préfectorale de la santé de Kankan, explique : «Cette maladie n’est pas encore arrivée à Kankan et on ne le souhaite pas,  mais il faut prendre toutes les mesures possibles pour éviter la contamination. Les mesures sont très simples. Le simple fait de se faire laver les mains avec de l’eau et du savon nous permet de s’éloigner de cette maladie et si nous avons la possibilité d’avoir les solutions hydro-alcooliques. Pendant Ebola on avait des gels. On peut aussi utiliser cela en suite il faut se couvrir le nez et la bouche avec un mouchoir et lorsque vous voulez toucher, il faut toucher dans ce mouchoir ou alors si vous voulez éternuer, il faut éternuer dans ce mouchoir pour éviter la propagation parce que la transmission est aérienne. »

Dans l’enceinte du lycée 3 Avril, les kits de lavage des mains sont à la rentrée. Lancinè Keita, proviseur dudit lycée explique : « Avec l’annonce donnée par le DPE, nous à l’interne on a essayé de mettre en mouvement déjà tout le dispositif à savoir la mise en place des kits et l’utilisation des « Sûre eau », des désinfectants pour permettre aux enfants de continuer le lavage des mains. C’est le seul moyen pour nous d’éviter cette maladie. »

Pour le cas de l’université de Kankan, toutes les entrées sont aussi sécurisées et tout le personnel et les étudiants sont obligés de laver les mains avant d’être en classe. Ibrahima Kalil Sacko pense que c’est bon de se laver les mains : «Si c’est l’une des solutions pour éradiquer ou de prévenir ce virus donc à mon avis c’est bon de se laver les mains pour ne pas être atteint de cette maladie. »

Oumar Condé depuis Kankan pour lecourrierdeconakry.com

Print Friendly, PDF & Email