Kankan : Le maire de la commune visite les infrastructures construites par l’ANAFIC

0
221

Les autorités préfectorales et communales ont visité, ce samedi 21 décembre 2019, plusieurs infrastructures construites par l’Agence nationale du financement des collectivités locales (ANAFIC) dans la commune urbaine de Kankan.

C’est le poste de santé construit au quartier Konkonikoro situé à 4 km de la commune urbaine qui a été la première infrastructure à être visitée. L’objectif de cette visite pour les autorités est de constater le niveau d’avancement des travaux.

Le maire de la commune urbaine de Kankan, Mory Kolofon Diakité n’a pas manqué d’exprimer ses sentiments : « C’est un sentiment de satisfaction  totale que nous avons. Le Pr Alpha Condé a pris l’initiative de créer l’ANAFIC pour affecter 15 %  des ressources minières au développement local. Dans ce programme, la commune urbaine de Kankan a jugé nécessaire de réaliser 11 forages qui sont quasiment terminés et aujourd’hui  c’est le tour du poste de santé de Konkonikoro et on a remis la clé aux ayants droit. Vous venez de voir que le programme de marché Dibida aussi est terminé,  avec tous les conseils communaux, c’est un sentiment de fierté. »

Mohamed Kaba, l’ingénieur qui a en charge la construction de ce centre de santé a rappelé sa composition : « Le coût de ces travaux c’est 6230 millions GNF, un poste de santé amélioré dans le quartier Konkonikoro et ce poste de santé est 2500 m2, d’un logement de trois chambres salon, un bâtiment de poste de santé, deux cabines de toilettes, un forage, et des salles de soin

Après Konkoniko, direction au marché Dibida. Là-bas, le PDG de EGUIFER BTG SARL, l’entreprise en charge de la construction de ce marché, Mamadi Keita, a laissé entendre que le cahier de charge a été respecté : « La composition de ce contrat, nous avons reçu tout le financement du marché du Dibida, le marché de  Poisson et la rénovation de la police communale. Le coût de ces travaux s’élève à 576 millions GNF.  Tout ce qui a été décrit comme cahier de charge est respecté et le délai d’exécution était de 4 mois, compte tenu du retard de payement qui nous a mis un peu en retard jusqu’à un dépassement de 30 mois

Mamadi KABA,depuis Kankan pour lecourrierdeconakry.com

Print Friendly, PDF & Email