Kankan: les rideaux sont tombés sur 16 jours d’activisme contre les violences faites aux femmes

0
184

Ce mardi 10 décembre 2019,  les 16 jours (du 25 novembre au 10 décembre) d’activisme ont été clôturés par un match de gala. C’est le terrain de basketball de l’enceinte de l’université Julius Nyerere de Kankan qui a servi de cadre à cette rencontre, mettant aux prises deux équipes mixtes d’étudiants.

Ce match de gala  a été accompagné d’un sketch démontrant la pratique de la violence et ses voix de recours par le club des jeunes filles leaders de Guinée. Cette année, les acteurs impliqués ont mené une lutte et une sensibilisation farouches en ciblant les institutions de formation de soins de El hadj M’Bemba Touré, les soins de santé communautaire et à l’Université Julius Nyerere de Kankan pour la clôture.

Pour la clôture des 16 jours d’activisme, la population de Kankan a été suffisamment informée sur les thématiques liées aux questions de démédicalisation de la mutilation génitale féminine (MGF) dont plus de 900 participants dans les écoles de soins de santé, les activités communautaires avec les femmes mentors en sensibilisant des femmes sur les thématiques liées aux violences faites aux femmes. Mohamed Keita, chef de section, chargé des questions de l’enfance au compte du ministère de l’Action sociale revient sur des invites qui ont été faites au cours de cette clôture : « Ce match de gala a été une occasion pour dénoncer à travers un scenario les violences faites aux femmes, mais aussi la gestion des viols qui se passent dans nos communautés.  L’invite a été faite au niveau de la population à déclarer les cas de viols au niveau des structures compétentes pour que les victimes puissent bénéficier des soins adéquates mais aussi une prise en charge autistique, des soins de santé, qu’elle bénéficie d’une assistance judiciaire, des soutiens psycho-sociaux pour son propre intérêt mais aussi pour les autre filles, parce que quand les auteurs sont appréhendés et punis, ça va minimiser la prévalence  de ces thématiques dans notre société ».

Quant à l’Inspectrice régionale de l’Action sociale, de la Promotion féminine et de l’Enfance de Kankan, Mme Aminata Bérété, elle s’est réjouie de la tenue de ces 16 jours d’activisme contre les violences dans région de Kankan : « Je suis d’abord satisfaite pour le match de gala et il était organisé pour pouvoir sensibiliser ces jeunes, elles-mêmes qui sont victimes des violences. Il y a eu un sketch et le message qui été véhiculé, c’est pour faire comprendre à ces jeunes que si jamais elles sont victimes ou bien témoins de ces genres de violence, il ne faudrait pas qu’elles acceptent de traiter ces violences à l’amiable, qu’elles essaient de dénoncer pour que la justice fasse son travail, pour que ça serve de leçon aux autres candidats qui veulent faire du mal

A noter que ces deux équipes mixtes sont quittées à un score de parité, deux buts partout.

Mamadi KABA depuis Kankan pour lecourrierdeconakry.com

Print Friendly, PDF & Email