Kankan : Six membres du FNDC arrêtés à Dabola relaxés par la Cour d’appel

0
77

Six membres du Front national pour la défense de la Constitution (FNDC) récemment condamnés à Dabola, ont été relaxés ce 18 février 2020 par la Cour d’appel de Kankan. Ils avaient été condamnés en première instance à 6 mois d’emprisonnement ferme et au paiement d’une amende de 200 chacun.

Me Sofiane Kouyaté,  avocat Barreau de Guinée, est revenu sur les faits reprochés à ses clients : « Mes clients, avant d’organiser leur marche, ont adressé à travers le bureau de la coordination du FNDC de Dabola un courrier au maire pour obtenir autorisation préalable avant la date et il a accepté, mais tout en changeant légèrement l’itinéraire. Ils se sont conformés à ce petit changement en procédant à leur marche

 Après le verdict de la Cour d’appel de Kankan, les accusés sont rentrés chez eux. Me Sofiane Kouyaté se dit satisfait de la décision : « Je suis vraiment satisfait à 100% parce que le droit a été dit. On a jugé nécessaire que le premier juge n’a pas bien fait son travail. S’il le faisait, il allait au moins nous montrer des éléments de preuve. C’est pourquoi on a enlevé à peine, rien n’a été apporté qui prouve effectivement que mes clients ont commis de telle infraction et c’est ce qu’on a débattu encore le parquet d’appel a fait preuve de responsabilité en disant qu’il n’y a aucune preuve contre eux. Donc l’infraction qu’on leur reproche n’est pas fondée. C’est le parquet même qui a dit vraiment qu’il sollicite qu’on les renvoie à la fin de la poursuite ».

Il faut signaler que ces membres du Fndc de Dabola étaient poursuivis sur la base de l’article 627 du code pénal guinéen.

Oumar Condé depuis Kankan pour lecourrierdeconakry.com

Print Friendly, PDF & Email