Kankan : un corps déterré par des inconnus dans un cimetière

0
191

Des individus non identifiés ont ouvert une tombe et exhumé le corps qui s’y trouvait, dans la nuit du mardi 16 au mercredi 17 avril 2019 dans le cimetière près du quartier Météo, dans la commune urbaine de Kankan. Ces individus et leur motivation ne sont pour le moment pas connus.

Le corps dont il s’agit est celui d’une femme. Selon les informations, cette femme a été enterrée le lundi passé soit trois jours avant son exhumation par des individus inconnus. Ce matin un monde fou a envahi le cimetière pour constater les faits, une partie de son linceul a été emportée.

C’est un acte très regrettable, s’indigne El hadj Moussa Condé, chef du quartier Météo : « Nous assistons à un acte très regrettable ce matin au grand cimetière de Sinkèfara dans le quartier Météo. Nous avons été informés qu’il y a une tombe qui a été défoncée hier nuit par des individus mal intentionnés. Le corps a été enterré avant-hier. Ce matin nous sommes venus trouver que la tombe est enfoncée, le corps était à l’intérieur. Donc on n’a pas pu constater si une partie du corps a été emportée ni celle du linceul. Pour le moment on n’a pas cette confirmation

 Selon Mohamed Doumbouya, président de l’équipe en charge de l’assainissement dudit cimetière, après cet acte, les jeunes du quartier Météo ont envisagé des mesures draconiennes pour sécuriser davantage ce cimetière considéré comme le plus grand dans la commune urbaine de Kankan : «La mesure que nous avons envisagé pour le moment, c’est d’appeler tous les jeunes de Kankan de venir nous rencontrer chaque dimanche pour qu’on puisse assainir le cimetière. Parce que s’il est débarrassé de mauvaises herbes, on pourra appréhender toute personne qui s’y introduira ».

Informé, le commissaire central de la police, Abdoulaye Sanoh, s’est vite rendu sur le lieu pour constater le dégât. Il ne s’est pas prêté à nos questions. Il a juste dit qu’une enquête va être ouverte.

A noter que c’est la première fois qu’un tel acte se passe dans ce cimetière. Cet acte pourrait être commis  pour des rituels.

Mamadi KABA depuis Kankan pour lecourrierdeconakry.com

Print Friendly, PDF & Email