Kankan : violentée, une fille de 18 ans échappe de justesse à un viol

0
78

Une fille a été violentée dans la nuit du mercredi 20 octobre 2021 au quartier Missira, dans la commune urbaine de Kankan. Un jeune, selon les informations, voulait passer un acte charnel avec elle, mais son refus a conduit à sa bastonnade par le jeune.

Djakagbè Sylla, la sœur de la présumée victime de cette tentative de viol explique : « La nuit, j’ai vu ma petite sœur rentrer à la maison en criant, c’était aux environs de 21h. J’ai demandé pourquoi elle criait. Elle m’a dit qu’elle ne voit plus rien. J’ai allumé la torche pour vérifier. C’est là que j’ai constaté que ses yeux étaient enflés. J’ai vu des traces de corde sur son cou, et j’ai vu des traces encore sur son corps jusqu’aux hanches. Quand je lui ai demandé ce qui s’est passé, elle m’a dit que c’est un jeune du quartier, avec qui il se saluait souvent, qui l’a traitée de la sorte. Elle a dit que le jeune garçon lui aurait dit d’aller l’accompagner  derrière la maison, qu’il y’a un show de la rue là-bas. Ils sont partis, mais en cours de route le jeune a changé de chemin et l’a envoyée  ailleurs. Quand elle lui a demandé où ils vont, il a dit qu’il a oublié quelque chose à la maison.  Quand ils sont arrivés,  le jeune a demandé de rentrer dans la chambre. Elle est entrée s’assoir. Immédiatement le jeune a fermé la porte en disant à la fille de se déshabiller. La fille a refusé de se déshabiller et le jeune a pris sa ceinture pour frapper la fille. Il l’a touchée à l’œil, puis à la tête et au dos. Il l’a encore attachée avec une corde au cou. Il l’a beaucoup bastonnée, mais elle a pu se sauver la tête en prenant la fuite. C’est dans cette circonstance qu’elle est venue nous trouver à la maison ».

Kokoly Joseph Kolié, Correspondant à Kankan

622-15-17-30

Print Friendly, PDF & Email