La position du gouvernement guinéen, après l’adoption de la durée de la transition par le CNT

0
89

Quelques heures après l’adoption de la durée de la transition par le Conseil National de la Transition (CNT), qui passe de 39 mois à 36 mois, le gouvernement guinéen a réagit à travers son porte-parole, Ousmane Gaoual Diallo.

En plus de prendre acte de ce nouveau chronogramme où dix activités sont programmées, le ministre en charge de l’Urbanisme, annonce que la période de la transition débutera qu’après la promulgation de la loi. Cela sous-entend que les huit premiers mois du CNRD sont des bonus pour la junte militaire qui a renversé Alpha Condé le 5 septembre 2021.

« Nous prenons acte de cette résolution qui a été adoptée par le CNT et qui a l’avantage de regrouper l’ensemble des forces vives et le CNRD. Il est important aussi que les médias et les populations comprennent que notre pays est en transition depuis le 05 septembre. C’est maintenant seulement qu’on vient d’adopter la durée nécessaire pour le retour à l’ordre constitutionnel.
Il ne faut pas donc confondre l’ouverture de la transition et le délai nécessaire pour le retour à l’ordre constitutionnel qui vient d’être fixé à 36 mois. La transition, a commencé à partir du 05 septembre, alors que le délai pour le retour à l’ordre constitutionnel, c’est à partir de la promulgation de la Loi qui ne peut disposer pour le passé », a déclaré Ousmane Gaoual Diallo, après l’adoption de la résolution par le CNT.

Il faut signaler que contrairement au gouvernement, la majeure partie des partis politiques et le FNDC s’opposent catégoriquement à cette durée de la transition.

Affaire à suivre !

Ibrahima bah

Print Friendly, PDF & Email