Labé : La grève des enseignants est toujours d’actualité (constat).

0
515

En cette troisième semaine de paralysie du système éducatif en république de Guinée, la grève déclenchée depuis le 12 février 2018 par le syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée (SLECG) version Aboubacar Soumah est toujours suivie à la lettre dans la ville de Labé. Écoles publiques et privées restent toujours fermées selon un constat effectué sur place par les reporters de votre quotidien électronique lecourrierdeconakry.com.

À l’image des semaines précédentes, tous les établissements d’enseignement sont fermés conformément au mot d’ordre de grève générale du SLECG. Une situation qui préoccupe les parents d’élève qui se demandent à quel saint se vouer. « C’est devenu vraiment inquiétant car ça fera bientôt un mois que les écoles sont fermées, les enfants sont à la maison et rien n’est fait pour gérer cette crise. C’est grave ; je pense que le gouvernement et le syndicat doivent chercher à se comprendre car ont en peu plus. Trop c’est trop » dénonce Mariam Diakaby parent d’élève.

Pourtant du coté du syndicat, la détermination est toujours de mise. Alpha Mamadou Cellou Diallo est le porte-parole du SLECG à Labé: « à l’image de toutes les villes de la république de Guinée, à Labé le mouvement de grève est largement suivi par les enseignants, toutes les écoles de la ville sont fermées donc nous poursuivrons le mouvement jusqu’à la satisfaction de nos revendications car il n’est pas question de faire machine arrière ; nous irons jusqu’au bout » insiste-t-il.

Et de poursuivre : « gérer un tel mouvement n’est pas du tout facile mais laissé moi vous dire qu’à Labé nous ne rencontrons pas de difficultés dans la mesure où il y a une adhésion générale de l’ensemble des enseignants à tous les niveaux. Vous savez après les tentatives d’intimidation et autres qui n’ont pas marché, les enseignants sont plus que déterminé ; ça au moins c’est une évidence. À ce jour, ils sont tous rangés derrière notre général » poursuit Alpha Mamadou Cellou Diallo le porte-parole du SLECG à Labé.

Contrairement à la semaine dernière qui a connu une manifestation sporadique des élèves au rond-point Hoggo M « Bouro, la cité de Labé est calme en ce lundi 05 mars 2018.

Bah Djenabou Labé, pour lecourrierdeconakry.com

Print Friendly, PDF & Email