Labé : interpellé, le gouverneur justifie ses multiples déplacements

0
471

En poste depuis près de deux mois, le gouverneur de la région administrative de Labé n’est pratiquement pas stable à son lieu d’affectation. Madifing Diané est beaucoup plus en séjour ailleurs que dans la région qu’il administre, estiment plusieurs citoyens et observateurs qui tentent d’ailleurs de faire une comparaison entre lui et son prédécesseur Sadou Keita qui pratiquement ne quittait pas Labé. Pour se défendre, le nouveau gouverneur parle de nécessité de service.

Du poste d’ambassadeur, puis de ministre, Madifing Diané a été parachuté au poste de gouverneur de région. Voilà pourquoi plus d’une personne estime que le nouveau gouverneur de Labé ne serait pas à l’aise dans ses nouvelles fonctions. Une hypothèse qu’il rejette avant de recadrer et justifier ses multiples déplacements en ces deux mois en dehors de la région qu’il a le devoir d’administrer.

« C’est une mauvaise appréciation. La fonction de ministre, je l’ai été dans le régime de Conté avant de l’être dans le régime du Pr Alpha Condé. Ambassadeur, je l’ai été sous le régime de la première République avant de l’être sous le régime du Pr Alpha Condé. La valeur d’un homme ne s’exprime pas par la fonction qu’il assume. La meilleure des fonctions c’est être au service de la population. A la base et au sommet, l’essentiel c’est de donner le meilleur de soi pour la population que Dieu a bien voult vous confier », soutien-t-il.

Revenant au sujet, Madinfing Diané explique : « Mes déplacements, c’est d’ordre de service. Ce n’est pas pour mon plaisir ou parce que je ne me plais pas ici. Ils ne peuvent pas apprécier cela aussi parce que je suis là, ça fait seulement un mois et demi et tout le monde sait que ma prise de fonction a coïncidé aux états généraux de la décentralisation et du développement local qui est une politique phare du Pr Alpha Condé destinée à la population rurale. Nous avons été associés à cette rencontre pour nous instruire que nous devrons être les moteurs de cette politique dans nos communautés rurale. Donc, ce déplacement n’était pas pour mon plaisir, c’était pour préserver l’avenir de nos populations rurales. Donc, je ne fais pas de déplacement parce que je ne me plais pas à Labé. Et si je me plais dans une fonction, je me plais dans cette fonction parce que je suis sur une terre que je connais même si les populations ne sont pas celle que j’ai connues hier. Mais chacun donne le meilleur de lui à sa postérité. Donc, ce n’est pas parce que je ne me plais pas à Labé que je fais des va-et-vient. Ce n’est pas aussi que si je fais des va-et-vient, cela peut empêcher mon service ici. Non. Tous mes déplacements sont justifiés et tous mes déplacements seront dans l’intérêt de favoriser la promotion de cette population

Bah Djenabou Labé, pour lecourrierdeconakry.com

 

Print Friendly, PDF & Email