Labé : le poste de police de Dianyabhé saccagé par des jeunes en colère

0
239

Le poste de police de Dianyabhé a été saccagé par des jeunes en colère qui disent être amis au taxi-motard assassiné dans cette ville. L’incident a eu lieu récemment au quartier Madina précisément au secteur Bournèté. Il fait suite à l’assassinat de Mamadou Samba Barry, un jeune taxi motard qui a été pris à partie par des inconnus qui l’ont poignardé et rendra l’âme par la suite.

De son côté, Ibrahima Barry, parent de la victime a retracé la scène dudit assassinat : «il (Mamadou Samba Barry) est sorti de la maison aux environs de 21 heures. Selon nos informations c’est vers Bournetté qu’il a été arrêté avant d’être poignardé plusieurs fois. Ce sont ses cris de détresse, des voisins voulant sortir ont été contraints de rebrousser chemin par des coups de feu tiré par les assaillants. Il y a eu en tout 7 balles ; et cela a retenu les gens dans leurs domiciles. Quelque temps après, les voisins sont sortis trouver le jeune et sa moto au lieu de l’attaque. Ainsi, ils ont confié la moto au chef de secteur et ont pris le jeune pour le déposer à l’hôpital mais il est décédé en cours de route» explique-t-il.

Selon d’autres proches de la victime, ce dernier serait avec une fille qui pour l’instant reste introuvable comme le confirme ici Mamadou Mouctar Diallo taxi-motard : « au fait il devait aller chercher quelqu’un à Thioukkou. Maintenant on ne sait pas si c’est dans ce secteur qu’il a été suivi ou si c’est à Bournété qu’il a été intercepté. Mais de toute façon on condamne cet autre assassinat. A l’heure où je vous parle on ne sait pas si la fille qu’il était partie cherché était une cliente ou une copine. Mais pour l’instant elle est introuvable » déclare-t-il.

Révolté, des taxi-motards sont allé saccager les locaux du poste de police de Dianyabhé.

Interpellé, le directeur général de l’hôpital régional de Labé, Dr Attaoulaye Sall  a expliqué dans les conditions lesquelles la victime a été reçue dans sa structure : «on a reçu dans la nuit du jeudi à vendredi un dépôt de corps au niveau de la morgue de l’hôpital. Après examen on a trouvé qu’il y a des lésions au niveau du thorax. Des lésions sous forme de plaie pénétrantes au niveau de la tête. C’est des lésions par arme blanche probablement par couteau. Le corps est arrivé vers 23 heures » a-t-il déclaré.

À suivre…

Bah Djeinabou Labé, pour lecourrierdeconakry.com

Print Friendly, PDF & Email