Labé : Les activités ont tourné au ralenti ce mercredi

0
628

Mobilisés au complexe scolaire Hoggo M’bouro sis au cœur de la ville de Labé, les responsables syndicaux de l’inter-centrale USTG– CNTG ((union syndicale des travailleurs de Guinée- confédération nationale des travailleurs de Guinée) veulent aller jusqu’au bout de leur mouvement.

Pour la circonstance, le grand marché, les institutions bancaires et bon nombre de stations-services du centre urbain sont restés fermés. Egalement,  plusieurs axes routiers sont restés bloqués par des manifestants en colère.

 « Nous avons bloqué la route pour qu’il n’y ai pas de circulation parce que c’est un problème qui est national; ce n’est pas un problème individuel. Si vous rentrer au marché tout de suite, vous verrez que tous les condiments ont connu une hausse fantaisiste. Donc c’est pour alerter les gens qu’on a bloqué la circulation afin que tout le monde respecte le mot d’ordre de grève » a laissé entendre Bah Al Habib membre du mouvement osons oser.

De son coté, El hadj Lamine Sangaré le secrétaire général de l’union syndicale des travailleurs de Labé CNTG prévient : «  Cette fois-ci, si nous n’allons pas ensemble et qu’ils lèvent seuls la grève à partir de Conakry qu’ils se disent qu’ils n’ont plus de militants ici. Ici, et dans toutes les régions le mot d’ordre est le même c’est-à-dire il ne faut pas qu’on continue à se foutre des gens et à se foutre des travailleurs ? Chaque jour c’est des grèves et des grèves. Il faut aller radicalement pour qu’on sache respecter la classe ouvrière » soutient-il.

« Après ces trois jours, s’ils ne font pas face aux réclamations faites, nous passons à la vitesse supérieure c’est-à-dire là nous rendons la grève illimitée. Nous avons demandé à l’inter-centrale de ne rien greffer à cette revendications la pour dire qu’on a obtenu 100 %, 75 %, … c’est de maintenir d’abord l’unique revendication qui est le retour au prix habituel » précise-t-il.

Bah Djenabou Labé pour lecourrierdeconakry.com

 

Print Friendly, PDF & Email