Labé : Montée en flèche du prix des produits hygiéniques

0
105

Depuis l’apparition du coronavirus en République de Guinée, certains produits hygiéniques notamment les masques, les solutions hydro-alcooliques, les gels désinfectants, l’eau de javel pour ne citer que ceux-ci, enregistrent quotidiennement une hausse inquiétante. Si pour certains l’augmentation est relativement faible, pour d’autres le prix a carrément doublé voire triplé, selon un constat effectué sur place par lecourrierdeconakry.com.

« Ces derniers jours les gens viennent acheter en grand nombre. Par contre avant on pouvait traîner très longtemps avec un paquet de masque qu’on achetait entre 15 et 20 000 GNF pour revendre l’unité entre 1 000 à 2 000 GNF. Mais présentement nous vendons l’unité à 5 000 GNF. Et la hausse a surtout été enregistrée au niveau de nos grossistes», explique Alpha Baldé, commerçant au marché central de Labé.

Amadou Diallo, vendeur de gels antibactériens parle de loi de marché : «Comme vous le constatez, on achète ces produits très chers. En plus de ça, la demande est nettement supérieure à l’offre et vous savez que dès que la demande est supérieure à l’offre il y a augmentation. C’est une loi élémentaire du marché. Actuellement il y a beaucoup de clients au marché.»

« Le carton qu’on avait l’habitude d’acheter à 450 000 GNF, moi je l’ai récemment acheté à plus de 800 000 GNF. Donc, c’est le double, mais comme le besoin est là, moi aussi j’ai acheté et j’ai augmenté le prix. Désormais je vends le demi-litre à 40, 45 000 GNF. Comme on m’a vendu cher moi aussi j’ai doublé le prix afin de récupérer mon argent », ajoute Amadou Diallo.

Le problème serait au niveau des fournisseurs qui serait de nos jours en rupture de stock : « La rupture est générale car nos fournisseurs n’en ont plus. Pire, ils viennent parfois racheter les produits avec nous pour aller faire des bénéfices. Ils achètent parfois un paquet à 100 000 GNF avec nous pour rentrer avec à Conakry », un autre qui a requis l’anonymat.

Cette situation pousse certains citoyens à ignorer ces produits en cette période de pandémie de coronavirus dans le monde entier.

Bah Djenabou Labé, pour lecourrierdeconakry.com

Print Friendly, PDF & Email