Le ministre de la santé a rencontré une délégation du syndicat des travailleurs du CHU Donka

0
114

Une délégation du syndicat des travailleurs du CHU Donka a été reçue, ce mercredi 13 juillet 2022, au ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique, après un sit-in d’humeurs ce matin, en présence de la Direction générale de l’hôpital.

L’occasion a été mise à profit par le chef du département et son cabinet pour écouter attentivement les messagers des travailleurs de l’hôpital Donka.

Les préoccupations du personnel ont porté sur des incompréhensions au niveau du contenu de la concession du Centre aux Canadiens et la crainte de voir, un plus grand nombre du personnel perdre son travail.

Des rimeurs qui contribuent à polluer l’ambiance de travail et à porter préjudice à la bonne volonté des autorités de la transition que ministère de la santé entend mettre en évidence pour le grand bien du personnel médical de Donka et des usagers.

Dans les échanges, Dr Mamadou Péthè Diallo a réitéré qu’aucun travailleur ne perdra son travail, ni son poste avec la nouvelle donne. Avant de rassurer les uns et les autres de la détermination de son cabinet à œuvrer en faveur de l’intérêt des travailleurs conformément aux orientations du Président de la transition.

Au nom du ministre, le Secrétaire Général du département a indiqué que ce mal entendu avec les travailleurs est dû à de fausses rumeurs.

« Le ministre et son cabinet ont jugé utile d’organiser une séance de travail avec la Direction de Donka, le syndicat et les chefs de services afin de clarifier une fois de plus le contenu de la concession. Notre objectif étant de procéder à l’ouverture de l’hôpital Donka et au plus tard à la fin de ce mois. Donc il s’agissait de rassurer le personnel titulaire qui se trouve dans cet hôpital, qu’aucun d’entre eux ne va perdre son travail, ni son poste. Et que le transfert vers le nouvel hôpital se fera de façon graduelle et en fonction de l’ouverture progressive des différents services. Nous les avons aussi rassurés que la présence des concessionnaires était nécessaire, non seulement pour les patients, mais aussi pour le personnel. Notre objectif étant de faire une distinction entre les fonctions de soignant et de gestion d’un hôpital. Le concessionnaire aura à s’occuper des tâches de gestion, de maintenance et le personnel médical lui aura la possibilité de soigner les malades », a fait savoir Dr Yansané.

De son côté, le secrétaire général syndicat des travailleurs, Dr Daouda Condé, après avoir cerné les précisions du cabinet et les bonnes intentions du ministre, a laissé comprendre ceci:

« On n’avait pas le même niveau d’information. La dernière sortie du ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique à la télévision nationale a coïncidé à la mutation d’un de nos amis de service. Cela nous a énervés. On s’est dit, ils ont commencé à muter une personne, c’est comme ça il y aura deux ou trois, et finalement les mêmes choses vont continuer. C’est pourquoi, il y a eu ce sit-in au niveau de la direction pour expliquer ce qui se passe. Donc, à cette rencontre, je porte un message auprès du ministre de la Santé sur la concession, mes collègues n’étaient pas d’avis sur la concession. A mon retour je vais les transmettre le message du ministre et leur dire que le ministre est même prêt à venir rencontrer le personnel pour lui dire que personne ne va perdre son boulot et aussi lui expliquer le contenu de la concession de l’hôpital Donka », a-t-il souligné.

C’est dans une atmosphère détendue sur fond d’assurance, que la délégation du syndicat des travailleurs et de la direction générale de l’hôpital national Donka a pris congé du Ministre de la santé.

La Cellule Communication & Relations Publiques

Print Friendly, PDF & Email